Municipales 2020 : Vénissieux peut-elle basculer ?

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v80), quality = 85

C’est la question qu’un grand nombre de vénissian se pose, et qui pour l’instant reste un espoir pour les partis politiques qui s’opposent au règne de 85 ans de communisme à Vénissieux.

80 ans çà suffit, était un slogan des opposants à la majorité lors des élections de 2014. Ce slogan sera t-il repris en 2020, il est fort possible que les candidats se feront un plaisir de vous rappeler la longévité du clan communiste sur la commune.

Mais Vénissieux peut-elle basculer avec l’arrivée d’une nouvelle majorité ? Bon nombre de vénissians le souhaiteraient, mais entre le souhaiter et la réalité il y a encore beaucoup de chemin à parcourir. Ce qui est certain, c’est sans alliance avec la France Insoumise et le parti EELV (écologie) il sera difficile au parti communiste de passer le premier tour. Certains pensent que Michèle Picard (PCF) ne sera même pas présente au second tour aux élections de mars 2020. Ce scénario semble bien sur irréalisable et certains pourraient même en rire. Mais des vénissians le pensent vraiment !!!

Pour les élections de 2020, la situation est tout à fait différente, en 2014, le fort taux d’abstention a sûrement permis à Mme Picard de remporter l’élection. Donc, c’est bien en partie les abstentionnistes qui feront la différence.

Alors que Soundès Boujday a été nommée cheffe de file pour organiser l’équipe LAREM, les communistes sont d’ores et déjà convaincu que le candidat du parti du Président Macron, serait l’actuel député de la 14ème circonscription, le dénommé Yves Blein. 

Les électeurs vont comme à chaque élection avoir le choix puisque hormis Christophe Girard (DVD) qui a annoncé sa candidature, Michèle Picard (PCF) qui a inauguré l’ouverture de son local de campagne, voilà que M. Dureau (PS) conseiller municipal, qui a quitté le groupe EnsemblePourVénissieux, dirigé par M. Benkhélifa, a décidé monter une liste société civile, et même si ce n’est pas un secret de polichinelle, roule pour M Collomd comme l’indique l’article du Progrès en date du 19 octobre 2019.

Nous avons croisé un grand nombre de vénissians qui nous ont dit avoir été surpris de la décision du conseiller municipal PS et certains parlent même de « trahison » de la part du médecin vénissian. Il faut rappeler que M Dureau ne cesse d’attaquer la politique gouvernementale mais rejoint un mouvement fondé par M Collomd qui ne cache pas son attachement à Emmanuel Macron.

Donc, Vénissieux peut-elle basculer, et voir la fin du règne communiste à Vénissieux ? Rien n’est encore fait et que pour la tendance change il faudrait un vote massive des électeurs de la commune. Un faible taux d’abstention et le vote des nouveaux arrivants qui en général votent au centre, pourraient faire gagner un candidat LAREM.

A surveiller de près, Christophe Girard qui aux dernières élections a obtenu 32.24% des votes et bien entendu l’inconnu du vote Rassemblement National qui à ce jour n’a présenté aucun candidat.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.