Musicianes 2018 : ouf, c’est la fin et un discours


Franchement, c’est pas cool, je n’ai fait aucun article pour la 10e édition des musicianes 2018 alors qu’en tant que musicien amateur, j’aurai dû en parler. Mais franchement, avez vous franchement profiter de ces musicianes 2018 qui se sont déroulées du 3 au 10 février avec comme titre « une semaine à six bals », Ce qui est certain, c’est que cette éditions n’a pas du coûter six balles (lol). De plus n »aurait-il pas été plus pratique d’organiser ces musicianes pendant la période des vacances scolaires de février afin d’en faire profiter un maximum de personnes.

Je ne vais pas revenir en détail sur le programme qui selon le site internet de la ville de Vénissieux nous fera danser « les musiques à danser seront à l’honneur de ces rencontres musicales », parait même qu’il y avait des concerts chez l’habitant. Hihhi, cela me fait bien marrer

Et comme toujours, des rencontres avec les artistes invités, des ateliers de découverte pour les élèves musiciens, les scolaires et le tout public, des concerts chez l’habitant.

Et comme c’est la fin de cette 10 ème édition, le maire a prononcé un discours de clôture, et je vous donne le mille, de quoi a t-elle aussi parlé, et bien des baisses des dotations de l’Etat. Notre maire a la facilité ou le don, de sortir du contexte culturel pour nous faire un discours politique en dénonçant « la chute des dotations de l’Etat aux collectivités. 13 milliards d’euros d’économies d’ici 2022, rien que ça ! »

Bien évidemment, vite au secours, à l’aide, la culture est en danger, tous aux abris ou plutôt au porte-monnaie, mais notre maire sera toujours là pour défendre le monde artistique, la preuve puisque une subvention de 35 000 euros a été allouée à une compagnie musicale lyonnaise.

Il faut donc revenir à cette volonté, à cette ambition, et c’est ce que notre ville fait, en consacrant 8% de son budget à la culture. 

Wouah, 8% pour la culture, faites donc le calcul puisque le budget de la ville tourne autour des 110 millions d’euros. Certes elle defend becs et ongles la culture :

Personne n’a envie de voir disparaître les Musicianes, ni les résidences d’auteurs, des compagnies de théâtre, ou des plasticiens […] Personne n’a envie de voir disparaître les Musicianes, ni les résidences d’auteurs, des compagnies de théâtre, ou des plasticiens

Ce qu’elle ne précise pas, c’est que pour l’année 2018, le budget de la ville consacré à la culture est en baisse de 1% par rapport à 2017. Ah ben chat alors c’est encore la faute au capitaliste, à la droite, à la gauche caviar, à Macron, lol

Mais après le slogan « Vénissieux, ville belle et rebelle », voici le nouveau slogan pour la culture de Mme Le Maire :

Vive la culture populaire, vivante et rassembleuse !

Je ne sais pas qui elle rassemble, mais en tout cas certainement pas tous les vénissians.

Lire l’intégralité du discours de Mme Le maire → Clôture des musicianes 2018

L'info c'est le partage !.

Laisser un commentaire