Najat-Vallaub Belkacem : Argent « en veux-tu, en voilà »

najetON se souvient du passage de Najat-Vallaub Belkacem qui était venue soutenir le candidat LBK, dont sa venue avait même surpris les policiers du commissariat de Vénissieux et avait suscité quelques accrochages verbaux entre les sympathisants PS et l’équipe de Samia Hamdiken ainsi que du candidat de la liste citoyenne Mounir Grami. Cette fois-ci la nouvelle ministre de la Ville, Najat Vallaud-Belkacem a décidé d’ouvrir le porte-monnaie et offrir 600 millions d’euros aux quartiers défavorisés. Heu, on a déjà connu çà, et cela n’a rien donné. Tout ceci n’est qu’une opération de séduction, de la part du gouvernement, pour caresser dans le sens du poil l’électorat populaire et qui vit assez mal les réductions d’allocations envisagées dans le cadre des 50 milliards d’euros.

600 millions d’euros seraient pour les quartiers sensibles du pays, dans le cadre du programme d’investissement d’avenir (PIA). La ministre souhaite en effet « mettre le paquet sur l’emploi » dans ces quartiers difficiles, tiens donc, c’est maintenant qu’elle s’en aperçoit.

Un courrier adressé aux maires de zones urbaines sensibles (Picard doit-être aux anges). Donc on a donné de l’argent aux quartiers dits sensibles dans le cadre des rénovations urbaines, et là c’est pour favoriser l’emploi. Chouette, on va trouver du boulot. Mais rappelons que 75 millions d’euros devraient également être consacrés à la rénovation des centres commerciaux de ces zones, ainsi qu’à l’artisanat de quartier. Des sommes qui viennent s’ajouter aux contrats aidés, qui consistent en une subvention de 5 000 euros contre l’embauche d’un jeune de quartier populaire… Combien de jeunes ont été embauché sur Vénissieux ?, et que la ministre Najat Vallaud-Belkacem a déclaré que « leur montée en charge (n’était) pas satisfaisante« . Alors que  le gouvernement avait prévu de financer 10 000 de ces emplois sur trois ans. Seuls 130 contrats ont été signés au cours des dix premiers mois d’expérimentation.

Mais de l’argent elle va encore nous en donner car dans le cadre de la rénovation urbaine elle a déclaré « qu’elle poursuivrait les démarches engagées par son prédécesseur François Lamy afin de concentrer les aides de son ministère sur un nombre réduit de quartiers prioritaires et de lancer un programme de rénovation urbaine d’une enveloppe de 5 milliards d’euros en expérimentant les «budgets participatifs» qui incluraient les habitants dans les prises de décision. La ministre souhaite «reconquérir la confiance» des quartiers populaires, dans lesquels l’abstention a été très forte lors des dernières élections municipales.

Cela suffira t-il aux électeurs pour retrouver la  confiance en cette gauche si calamiteuse.

En tout cas, nous attendons la déclaration de Mme Picard concernant cette fameuse enveloppe pour les quartiers, enfin je l’espère !!!

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. Autant balancer l’argent par la fenetre La gauche dépense des milliards depuis 30 ans dans les banlieus en croyant que ça va changer les choses: résultats toujours la meme galere. Vaudrait mieux sécurisé les zones avec une police équipée et présente et surout efficace.
    Belkacem avec son cheque en carton sa ressemble plus a du clientelisme pour récupéré deseperement l’electorat populaire maghrebin et muslmans. On est pas dupe de la maneuvre mais je tiens le pari que ce sera encore un echec et que ça va rien changé au probleme

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.