Ouverture d’Ikéa : le discours du maire

Le discours du maire, tout le monde l’attendait, et le journal Expressions, s’est vite empressé de nous faire un article pour mettre en avant les principaux points de l’intervention de Michèle Picard. Lorsqu’une mairesse communiste se retrouve au beau milieu d’un grand complexe capitaliste, y a de quoi en faire jaser plus d’un. 

Mais revenons à ce fameux discours, et la lecture des premières phrases m’ont fait tomber les quelques cheveux qu’il me reste. Et ben voilà, la faute à Michèle et j’ai quelques mèches en moins. Allez ne soyons pas taquin et analysons ce que notre maire a déclaré. Selon l’élu communiste, c’est un nouveau quartier qui est en marche, heu moi je dirai qui roule, car des quatre roues, il va y en avoir et pas qu’un peu. Bref notre maire a commencé par annoncer que ce sera un quartier innovant, et bien c’est sur qu’en terme écologique, c’est vachement innovant, car faudra s’attendre à quelques mauvais indices de la qualité de l’air, même si des espaces de promenades et des espaces verts ont été aménagés : 

« Nous voulions un quartier de vie, innovant, à dimension humaine, un quartier équilibré, où les logements familiaux, les logements spécifiques, la dimension paysagère, les espaces verts, le tertiaire et les commerces, s’intègrent les uns aux autres, et se complètent. 6 hectares d’espaces publics, avec des espaces de promenade, de repos, des espaces pour les enfants, vont être créés » (Michèle Picard)

Ce qui frappant, est que la première magistrate de la ville, s’entête à appeler ce magasin, Ikéa Grand Parilly/Vénissieux alors que pour les autres, c’est Ikéa Grand Parilly, exit Vénissieux

Concernant les emplois créés, l’élue communiste, pointe les recrutements « la cinquantaine de Vénissians se sont vus proposer un contrat par Ikea. » Cdi ou Cdd, Mme le maire ?, mais elle a rajouté des tas de chiffres, comme les 26 000 heures d’insertion, et que 70 personnes ont ainsi été embauchées en insertion, dont 28 jeunes de moins de 26 ans, et 10 personnes de plus de 45 ans. Heu cela reste de l’insertion, donc des emplois non pérennes. Et pour couronner le tout, Ikéa a bien évidemment signé la charte de Coopération si chère à notre maire, et à M Djilannie Benmabrouk, d’ailleurs on l’a très peu entendu, ces derniers temps. Se cacherait-il des journalistes ou alors ceux-ci préfèrent peut-être mettre en avant Michèle Picard, à quelques mois des élections ?

Même les écolos de Vénissieux pensent que ces emplois, ne sont que des effets d’annonce.

Et les modes doux ? No problèmo, notre maire en parle, car comme tous les politiques, l’écologie est à la mode : 

« Cela nous a permis de renforcer les modes doux, avec la création de voies cyclables, à l’intérieur du nouveau quartier, et l’amélioration de la liaison douce, traversant le boulevard Bonnevay par l’échangeur Parilly. Nous resterons vigilants sur ce point crucial de la circulation. »

Ah ouais, super cool, une liaison douce sous le boulevard, cool, bon j’ai parcouru cette voie verte, ben y a pas de quoi fouetter un chat, mais je doute que notre maire utilise les voies cyclables, elle, c’est plutôt en voiture qu’elle se déplace. D’ailleurs est-ce que tous ces hommes et femmes politiques ont pris le tram T4 ou le métro pour se rendre à Ikéa, j’en doute sérieusement.

Donc si Mme le maire est satisfaite de ce nouveau quartier, on verra lors des prochaines assemblées générales de quartier, si les habitants sont tout autant satisfait

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.