Ouverture sauvage des bornes d’incendie : le coût

Ces dernières fortes chaleurs ont donné des idées à des jeunes qui voulaient se rafraîchir. Mais comment remplir une piscine sauvage ou se mouiller gratuitement. Et bien le site contribuables.org a publié un article où il met en évidence le coût de l’ouverture de ces bornes d’incendie.

Ce genre d’événements s’est produit dans différentes villes de l’agglomération lyonnaise mais aussi dans d’autres quartiers de France. L’ouverture de ces bornes se fait avec une clé spécifique mais parfois elles sont saccagées ce qui créent dans certains cas des inondations.

Selon l’article publié le 23 juin 2017 sur contribuables.org

Dans la seule région Ile-de-France, près de 600.000 m3 d’eau ont été gaspillés en quatre semaines, ce qui représente l’équivalent de 240 piscines olympiques. Un coût faramineux de près de 2,4 millions d’euros pour l’Ile-de-France, qui sera supporté par les communes, et donc par les contribuables.

Le Street-Pooling, dans un premier temps rafraîchit ceux qui en profitent, mais tout à un coût et la facture peut s’avérer onéreuse et selon le site :

600 appareils ont été ouverts dans les Hauts-de-France, pour un gaspillage de 100.000 mètres cube d’eau, principalement à Lille, Roubaix et Tourcoing. Cela concerne aussi de nombreuses autres zones : Vénissieux, Marseille…

Quel est le coût concernant les villes de Saint-Fons, Vénissieux, pour l’instant aucun chiffre n’a été donné par la presse locale ou les autorités concernées.

Suite au Street-pooling et à la dégradation d’une borne à incendie du mercredi 21 juin 2017 dans la commune de Saint-Fons, un jeune Vénissian âgé de 17 ans, a été présenté vendredi au parquet des mineurs.

Lire l’intégralité de l’article sur contribuable.org →  2,4 MILLIONS D’EUROS : LE COÛT DE L’OUVERTURE SAUVAGE DES BOUCHES D’INCENDIE EN BANLIEUE PARISIENNE

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. Wandeu Cecile dans ma jeunesse il y avait le lac de Vénissieux la plupart des anciens savent de quoi je parle ils vous expliquerons !quant a mettre des pataugeoire n’importe où n’importe comment c’est bon pour des canards il y a des lieux bien précis pour se rafraichir piscine plan d’eau etc…..mettre des jets d’eau vous pouvez être sure que dans les 24 h tout est vandalisé on a eu l’exemple des fontaines qui avaient été installées au centre sur la place résultat on a tout cassé et cela sur le dos du contribuable on est pas à Toronto loin de là nos cousins Canadiens on plus le sens du respect que nous, trouvez – vous normal que chacun installe sa pataugeoire sur la voie publique mais où on va ? ? ? et cet hiver on installera des patinoires dans tous les coins de rues mais là je pense qu’il y aura moins d’amateurs a bon entendeur .
  2. Mais pourquoi les villes ne mettent pas en place des espaces jets d’eau non pas pour l’esthétique mais pour se mouiller, patauger ! j’ai vu ça il y a déjà 20 ans à Toronto, tout à côté d’une piscine. ce qui laisse à la population du choix ! je trouve normal que les espaces d’eau décoratifs des villes soient envahi s’il n’y a pas d’alternative pour se rafraîchir. Et penser eau sur un « cycle recyclable », cela coûterait moins cher !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.