P.A.M, la Chine et les Ouighours

Quel rapport entre un adjoint communiste local, la Chine et les Ouighours. A priori rien, jusqu’à la parution d’un article sur le site de M. Millet, adjoint au logement à la ville de Vénissieux, qui dans un premier temps revient sur l’horrible assassinat du professeur de collège, M. Samuel Paty. En lisant les premiers paragraphes on a comme l’impression que l’élu communiste mélange un peu tout. 

Mais revenons sur le peuple Ouighours. Il y a quelques jours, de nombreuses personnalités politiques et anonymes ont posté sur les réseaux sociaux, comptes Instagram, Twitter et Facebook, un carré bleu, afin d’alerter sur le sort de la minorité Ouighours, et dénoncer le plus grand internement de masse du XXIe siècle avec comme mot clé « #FreeUyghurs ».

Déjà en 2019, un article du journal Libération, en date du 05 septembre 2019, avait comme titre, au Xinjiang, un lent et silencieux «génocide culturel»

Et selon le site internet JDD :

« Depuis plusieurs mois, les autorités chinoises sont accusées de mener une politique répressive à l’encontre de la minorité, majoritairement musulmane, vivant dans la province du Xinjiang, un territoire à l’est du pays. De nombreux témoignages d’ONG ou de médias rapportent l’internement de millions de personnes dans des camps, où les droits de l’Homme ne sont pas respectés. (JDD) »

En octobre 2020, Dilnur Reyhan, présidente de l’Institut Ouïghour d’Europe a demandé à l’Union Européenne d’adopter des lois obligeant la Chine à fermer les camps de concentrations Ouighours. L’euro Député, Raphaël Glucksmann parle même de « crime contre l’humanité »

Arte a aussi publié un reportage intitulé « Ouighours, peuple en danger » dénonçant les conditions de vie de cette minorité et où l’on peut entendre Ilham Tohti, auteur et ancien professeur de géographie, qui s’est vu décerner, le prix des droits de l’Homme pour ses idées et sa lutte contre la répression de cette minorité par la Chine.

 

Mais l’élu communiste vénissian, voit les choses d’une autre manière puisqu’il reprend sur son site un article publié par le Global Times, qui selon Wikipédia est « un tabloïd paraissant quotidiennement en République populaire de Chine. Il est publié en chinois et en anglais. Le journal suit la ligne éditoriale du Quotidien du Peuple, le journal officiel du Parti communiste chinois, et de l’agence Chine nouvelle.», et dans cet article, bien évidemment, il n’y a pas répression de la Chine sur le peuple Ouighours.

Si l’adjoint en question, partage cet article traduit par Danielle Bleitrach, on peut donc pensé qu’il est d’accord avec ce qui est écrit, et notamment le fait que la Chine déclare que ce ne sont pas des « camps de concentration », mais des centres d’enseignement et de formation professionnels et que la Chine ne fait que combattre les attaques terroristes.

Autre reportage pour montrer à l’élu communiste, la situation de ce peuple :

On aimerait bien savoir ce que pense, Mme Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, et Vice-Présidente à la Métropole en charge des questions de la lutte contre les discriminations et égalité femmes/hommes, de la situation des Ouïghours, peuple à majorité musulmane installé au Xinjiang, dans l’ouest de la Chine, et qui selon plusieurs articles de presse, serait violemment réprimé par Pékin.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.