Police municipale : jets de projectiles

Lundi soir 11 juin, un équipage de la police municipale de Vénissieux, a été la cible de jets de projectiles. Un des jeunes aurait été reconnu et interpellé par les forces de l’ordre.

Selon le site LyonMag, qui cite un communiqué du syndicat de police Alliance, les forces de l’ordre de la police nationale ont été pris à parti, suite à l’interpellation d’un individu qui détenait des stupéfiants, avenue division Leclerc vers 23h. Une trentaine d’individus se seraient alors mis à jeter toutes sortes de projectiles envers les policiers. Le syndical Alliance « exige des poursuites et des condamnations fermes à l’encontre d’auteurs de tels agissements »

Ce genre de faits divers arrivent de plus en plus souvent, dans plusieurs villes et Vénissieux n’est pas un cas isolé. Il y a quelques jours la commune de Vaulx en Velin a connu une flambée de violences, d’où la décision de  la mairie de Vaulx-en-Velin d’annoncé que ses policiers municipaux seront armés à partir de cet été.


Bien évidemment, Christophe Girard, élu divers droite à Vénissieux est monté au créneau en publiant un communiqué de presse pour dénoncer cette attaque et apporter son soutien aux forces de l’ordre tout en dénonçant Mme Picard, maire communiste de Vénissieux qui refuse, selon lui, de prendre des exemples sur la politique sécuritaire des autres villes :

Mme Picard, qui refuse de prendre exemple sur la politique de sécurité remarquable de M. Alexandre Vincendet, maire de Rillieux-la-Pape, devrait au moins entendre les propos de Mme Hélène Geoffroy, maire PS de Vaulx-en-Velin

M. Girard a vite dégainé son stylo pour publier un communiqué pour dénoncer ces actes de violence, pourtant lors de l’interpellation de M. Thierry Vignaud (élu de la majorité à Vénissieux), M. Girard ne s’est guère prononcé, et n’a même pas publié un communiqué pour dénoncer l’attitude de l’élu de la majorité, qui en état d’ébriété a dégradé du mobilier et aurait frappé un employé. et ensuite aurait tenté de fuir à l’arrivée de la police tout en se rebellant lors de son interpellation, faisant chuter deux fonctionnaires. (Lire l’article sur MLyon). Certes les faits ne sont pas les même mais un élu de la République a les même devoirs qu’un citoyen lambda, et se doit de donner l’exemple.

Alors, moi je veux bien que l’on parle de sécurité, de délinquance, d’incivilité, mais il ne suffit pas de faire un communiqué à sens unique, car les faits et gestes de cet élu de la majorité sont tout aussi condamnables.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.