Portes du Sud : les urgences en grève

Le personnel des urgences du service hospitalier Les Portes du Sud de Vénissieux, a déposé un préavis de grève illimitée à partir du lundi 12 septembre 2016. Le blog Expressions, était le premier a donner cette information, qui est confirmée par un article du Progrès en date du samedi 10 septembre 2016.

Selon l’article de Expressions 

À l’exception des médecins, 100 % du personnel (infirmières et aides-soignantes) s’est déclaré favorable à la grève…

Plusieurs raisons qui a poussé le personnel médical à faire grève, et ce mouvement social risque de perturber sérieusement le service des urgences. Mais la principale cause est sans aucun doute le climat d’insécurité qui règne depuis plusieurs mois, la seconde raison, est l’insuffisance du personnel médical face à la hausse de l’activité.

Selon  Gisèle Putoud, déléguée syndicale CGT de l’établissement, qui s’est exprimé dans Expressions

« Depuis plusieurs années, nous alertons régulièrement la direction sur les problèmes rencontrés par les salariés des urgences, . Le personnel n’en peut plus, et a décidé de faire grève puisqu’il n’est pas entendu autrement. Leurs conditions de travail se dégradent considérablement et touchent à la qualité des soins . » (Source Expressions)

Effectivement, on a tous connu les services des urgences, et les délais pour être pris en charge (sauf urgence vitale) varient entre quatre et six heures, ce qui parfois engendre des tensions entre les malades et le personnel médical et abouti à des comportements agressifs, d’ailleurs il y a quelques mois un homme a menacé avec un ciseau un agent d’accueil et en 2014 une infirmière a été victime d’une agression. En août 2015 un jeune homme de 27 ans a été jugé en comparution immédiate et condamné à 9 mois de prison ferme pour avoir agressé une infirmière (LyonCapitale). Depuis ces agressions un vigile est présent de 14 à 18 heures. Ce qui vous le conviendrait n’est pas suffisant, alors que le personnel de santé réclame une présence au delà de ces horaires. 

Du côté de la direction, c’est un discours que l’on a l’habitude d’entendre dans tous les conflits sociaux. 

Nous entendons les difficultés rencontrés par le personnel, mais nous faisons face à des problèmes budgétaires qui obligent à être vigilant sur le plan financier

Et oui, voila le hic, le problème financier, et Les Portes du Sud, n’est pas le seul établissement du Rhône qui doit faire face à ce dilemme. Quelque soit le service des urgences, je pense que l’on peut tous être d’accord, que la prise en charge d’un patient peut s’avérer être très, très longues. A titre personnel, lors d’un passage dans un hôpital public, j’ai dû patienter plus de 6 heures pour voir un médecin. Il faut être patient et attendre son tour, car sont prioritaires et c’est normale, les urgences vitales.

La réunion organisée vendredi 9 septembre 2016, n’a pas abouti à un accord, donc il est fort probable que la grève sera maintenue.

En 2013  une grève des sages-femmes a eu lieu à la clinique des Portes du Sud pour que leur statut médical soit reconnu

Cet hôpital ou clinique Portes du Sud est issu du regroupement entre la clinique La Roseraie et la polyclinique des Minguettes, il est ouvert depuis 2008. En 2014 le service des urgences a comptabilisé près de 23 423 passages.

Plus d’infos sur Expressions et Le Progrès (accédez pendant 24 heures à l’ensemble du site et aux éditions PDF téléchargeables du Progres.fr. 2,00 €)

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.