Réunion des bailleurs

La-taille-des-punaises-de-litsLors de la dernière réunion entre les locataires et la Sacoviv, on nous avait annoncé qu’une réunion avec Mr Millet adjoint au logement et les bailleurs seraient organisé le 23 octobre 2014 à l’hôtel de ville de Vénissieux, concernant le problème des punaises de lits qui touchent un grand nombre d’habitants de Vénissieux et ceci dans tous les quartiers. En tout cas, les locataires de la Sacoviv attendent toujours le mail du directeur de la Sacoviv, et qui leur avait promis de parler franc et de ne pas utiliser la langue de bois. L’attente commence à se faire longue

Pour ne rien vous cacher, on peut dire que les locataires sont très en colère dont la façon est géré ce dossier. Dernièrement la Sacoviv a fait intervenir une société pour le nettoyage des allées, et ceci pour un montant de 12 500 euros, à ce jour seul, la partie du U du Couloud a été concernée, les locataires des autres allées du Couloud n’ont à ce jour vu aucune société externe effectuer le nettoyage complet des allées.

Mais revenons à cette fameuse réunion qui doit avoir lieu en mairie ce jour. Que vont décider la ville, les bailleurs face à ce problème épineux et piquants. A ce jour les encombrants sont de plus en plus importants ce qui prouvent qu’un grand nombre de locataires sont forcément touchés par ce fléau, car c’est évidemment un fléau. Il existe des solutions et étapes à suivre

Les spécialistes recommandent d’organiser la lutte dans l’ordre suivant :

  1. Localisation (chien détecteur de punaises de lit, atteint 95% d’efficacité, contre 30% par un homme expérimenté)
  2. Traitement mécanique
  3. Traitement chimique
  4. Vérification

Ces 4 étapes sont cruciales et complémentaires pour vaincre les punaises. Mais bien évidemment tout ceci à un coût et la législation française stipule que c’est à la charge du locataire, mais devant la complexité, le coût et le nombre important d’appartements infestés, il serait temps que la ville, et les bailleurs prennent en chargent ces étapes. Les locataires devront également s’engager à suivre des instructions strictes afin d’avoir une réussite totale de la désinsectisation. Certes on a dit que les locataires devaient avoir « un comportement citoyen« , mais il en est de même pour certains bailleurs qui autorisent à leurs gardiens de mettre les encombrants dans les caves, ce qui est bien évidemment pas une solution et pas du tout « un comportement citoyen« . Tous les locataires doivent se faire connaître afin de travailler en concertation avec le service d’hygiène de la ville et les bailleurs et éventuellement engager des actions dans le cas de bailleurs réticents à vouloir intervenir.

En tout cas, les locataires attendent avec impatience le compte rendu de cette fameuse réunion. 

L'info c'est le partage !.

5 Commentaires

  1. Réunir les bailleurs est la première des choses à faire. Cela permet d’avoir une vue d’ensemble de la situation. Encore faut-il que les bailleurs veuillent bien se mettre en ordre de marche mais il semble que cela soit bien le cas depuis la tenue de cette réunion. Ils ont l’air de se rendre compte de la hauteur du problème des punaises.

    J’ai été moi-même envahi par ces petites bestioles et la première réponse de notre bailleur Alliade (il y a presque un an déjà) a été de nous dire que c’était exclusivement à notre charge de locataire (les devis étaient entre 200€ et 600€). Malgré nos protestations et le fait que nous étions plusieurs dans l’allée à en être victime, il a fallu que nous lancions une pétition qui fût un vraie succès (et pour cause) pour qu’ils prennent conscience de ce problème. Après cela Alliade a très bien agit car il aura fallu plusieurs interventions pour s’en débarrasser (produit et fumigène).

    Le temps que cela rentre dans l’ordre j’ai du malheureusement jeter mon canapé,un sommier, un matelas et deux meubles. Des conditions de vie très dures pendant cette période. Je me réveillais en sursaut la nuit de peur de me faire piquer et je dormais parfois sur la table avec une couverture comme matelas et avec une lampe torche.

    Le pire c’est qu’à cela s’ajoute le fait que le mobilier infesté souvent abandonné par des locataires en bas des tours et qui est souvent en bon état est récupérer par d’autres personnes qui contaminent à leur tour leur logement. Une propagation qui peut donc être rapide.

    Le plus dérangeant, c’est que je n’ai eu aucune réponse de l’Agence Régionale de Santé à laquelle j’avais écrit pour signaler le problème avec copie de la pétition. Je trouve incompréhensible leur silence.

    Bon courage car il en faut, je suis bien content d’en être sorti en espérant qu’elles ne reviennent plus.

  2. Rejoignez-nous cet après-midi à 17h devant la salle Irène et Joliot Curie où seront tous les élus du PCF qui sera en fête, pour manifester contre l’inaction de la SACOVIV contre les PUNAISES de lit qui se prolifèrent dans nos bâtiments. Au point ou cela en est, c’est du ressors de la santé publique, donc de la municipalité mais les irresponsables de la SACOVIV prévoient aucune action avant 2015!
    Venez nombreux.
  3. Réunion qui pour nous ne signifie qu’une chose ; si la désinsectisation est a notre charge pourquoi réunir plusieurs bailleurs ? le seul but que j’y voit c’est de réduire les couts de prestation s’il y a 1 000 ou 2 000 logements .

    A ce jour nous ne croyons plus en la parole de la Sacoviv .

    Outre les punaises, nous sommes le 23 , pas de chauffage , et depuis ce soir plus d’eau chaude .. alors que chez les autres bailleurs du Couloud le chauffage est bien présent !

    Le 28 octobre une réunion est prévue a la Sacoviv pour nous tenir au courant .. j’invite TOUS les locataires mécontents du Couloud , Monery et Max Barrel à se joindre à nous .

    Pour finir , Lionel pensez vous que la Sacoviv s’intéresse a la loi ? , çà se saurait lol

  4. Attention
    La loi ne dis pas que les locataires doivent intégralement supporter les charges de désinsectisation.
    Seules les produits de désinsectisation sont à la charge du locataire.

    Décret ICI

    Courage à tous les locataires de la SACOVIV

  5. En effet , suite a la réunion du 13 dans les locaux de la Sacoviv, Mr Laurent devant plus de vingt locataires présents , avait assuré  » je suis un homme de parole , sans langue de bois  » je vous confirme par mail sous 48 h la date du CA ( conseil administratif ) afin de nous confirmer à quelle hauteur la Sacoviv prendrait en charge les frais , 10 jours plus tard pas de mail …
    Le nettoyage eu lieu et je le confirme a raison d’une allée par jour donc 2 semaines ( 2 x 5 jours ) comme indiqué sur le document Sacoviv mais sur 10 allées du U , le couloud a t’il perdu 2 bâtiments ?

    Les encombrants sont toujours dehors sous notre nez et s’accumulent chaque jours ..

    Les punaises de plus en plus présente , la vérification a été faite par l’œil humain donc 30 % d’efficacité malgré que cet œil ait signalé 30 logement sur 3 allées soit plus de 95 % MAIS les caves n’ont pas été vérifiées , il est sur que dans l’optique ou les nids se trouveraient dans celles ci , çà changerait la donne , le bailleur se verrait confronté a 100 % de responsabilité ,Mme Nerey agent commercial AP3D qui a effectué cette vérification avait bien signalé que les caves sont sources de nidification surtout si des encombrant styles matelas ou meubles contaminés y sont entreposés , propos filmés mais non retranscris par France 3 lors du reportage le 3 octobre date de la vérification …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.