Pré-fabrique Opéra : 72 000 €uros pour rien ?

panneau-200-venissieuxLorsque la ville de Lyon et le Grand Lyon se désengage, cela provoque des conséquences au niveau financier pour ce projet. Concernant la Pré-Fabrique Opéra, des études avaient déjà été lancées dans le cadre d’un marché de conception-réalisation, qui a été confié à la société Span Tech SAS. (journal Le Progrès du 31 décembre 2014) et en parcourant l’article on apprend que, « selon la mairie, le montant total du contrat représentait plus du double de la somme » des 72 000 euros. Donc le projet étant tombé à l’eau, et afin d’éviter un contentieux avec la société Span Tehc SAS, un accord a été trouvé et la ville devra versé la fameuse somme de 72 000 TTC.

Mme Le Maire a déclaré sur son blog « Je ne l’enterre pas car ça reste un projet d’équipement d’agglomération structurant, dans le cadre de la rénovation des Minguettes, mais aussi dans l’établissement de passerelles, entre les jeunes du nouveau lycée Jacques-Brel et les métiers de la création, entre Lyon et Vénissieux.(….) Avec la pré fabrique, nous avons sous les yeux un premier exemple, en forme de gâchis à ce jour, des politiques d’austérité décrétées sans discernement, et contre-productives à plus d’un titre ».

Lors du dernier conseil municipal, Mr Dureau (PS) a soulevé un point important concernant cette somme « Chaque marché de maîtrise d’œuvre ou de conception-réalisation prévoit en général des clauses permettant d’indemniser les prestataires en cas de non réalisation du projet. En fonction du degré d’avancement (esquisse, APS APD, DCE), la maîtrise d’ouvrage doit un pourcentage du coût travaux à la maîtrise d’œuvre. il s’agit simplement de l’exécution du contrat. Pourquoi dans le cas de la fabrique opéra passer par un protocole transactionnel ?….La somme demandée – plus de 70 000 euros – est elle supérieure ou inférieure à ce que le contrat prévoyait ? S’agit il d’une indemnité en plus du paiement des études déjà réalisées. Par ailleurs, nous sommes surpris que le contrat de conception-réalisation ait été signé sans garantie de participation des partenaires. La ville de Vénissieux a-t-elle pris des risques en se lançant dans une opération sans s’assurer que les co-financeurs étaient vraiment juridiquement engagés ? Enfin, avez vous sollicité les co-financeurs pour qu’ils participent à proportion de leur engagement à ce protocole ? La décision d’abandon provient pour partie de leur désengagement. Il serait normal qu’ils soient mis à contribution. En l’absence d’explications avant le vote nous voterons contre ce rapport qui constitue une dépense de 70 000 €uros, en pure perte et à la seule charge de la commune ».

Un projet avorté, enterré, aux oubliettes, ou reporté !!! 

L'info c'est le partage !.

3 Commentaires

  1. bonsoir

    si on compare au 789 millions qui ont couté aux contribuables pour l’annulation de l’écotaxe, c’est peanuts!!
    mais au prorata, ça fait dix fois plus de gachis!!
    à méditer…

  2. encore un dossier géré comme des amateurs pour un projet qui n’interesse pas les venissiains et par une mairie incompétente.
    Parceque me le maire à fait des etudes dans l’art elle à voulu transformer une parti des minguettes en friche culturelles? Mais pour ca faudra avoir le minimum de soutient de la métropole qui eux ont le pouvoir l’argent et les competences, et je pense pas que les communistes venissiains sont proche du PS ou des divers droite de la metropole.
    bref, mauvais, pas de reseau, une doctrine du siecle dernier, et on continue à voter pour eux incroyable
    mais à la différence des opportunistes de leurs liste je préfère avoir raison tous seul qu’avoir tort dans leur majorité
    petit message personnel à IDIR, DJIL, et les 2, 3 qui ont un cerveau foutez le camp avant que le bateau coule y’à pas de gilet pour vous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.