Règlement dans les crèches : Oh mon dieu, Picard n’était pas au courant

Alors là, je tombe des nus et non Mme Picard, comme le stipule l’article du Progrès « Michèle Picard tombe des nues » concernant l’affaire du nouveau règlement en vigueur dans les Etablissements d’accueil du jeune enfant (EAJE) depuis septembre 2018 qui stipule que les agents de la Ville de Vénissieux avaient obligation de servir tous les plats inscrits au menu de la cantine des différentes crèches de la commune, y compris la viande.

Alors que le tribunal a suspendu le nouveau règlement en attendant que l’affaire soit jugée sur le fond, on apprend par voie de presse, que notre maire n’était pas au courant et a pris la décision de le retirer immédiatement. Heu, elle n’avait pas trop le choix, puisque le tribunal l’a suspendu.

Pourtant selon l’avocat des requérants, les parents avaient adressé une lettre de recours à l’amiable à la maire de Vénissieux, mais cette dernière a opposé un refus en soulignant de manière très alambiquée qu’elle exerçait le principe de neutralité

Et par son communiqué de presse, Mme le maire dit être en colère de ne pas avoir été informée et avoir découvert ce nouveau règlement que le 25 septembre 2018. En colère aussi de défendre au tribunal un dossier dont elle dît ne pas connaître tous les tenants et aboutissants. 

Les explications de Mme le maire me laisse perplexe puisqu’une des requérantes nous a apporté quelques précisions :

Nous l’avons sollicité a plusieurs reprises par courrier recommandé, j’ai même été reçu à la mairie par une élue et deux autres personnes à ce sujet. Nous l’avons même interpellé en face à face le jour de la réunion publique du 25 septembre dernier. Notre avocat a écrit un dernier courrier à son attention le 17 septembre l’informant du dossier et que sans réponse favorable de sa part sous 8 jours nous déposerions une requête au tribunal administratif

Alors qui est donc le responsable, et dont l’affaire a fini au tribunal ? Selon l’article du Progrès, Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, connaît la réponse, mais refuse de diffuser le nom du ou de la responsable. 

@LeProgres.fr

Eh oui, madame le maire, les parents doivent savoir qui est la ou le fautif de cette affaire, et quoiqu’il en soit en tant que première magistrate, vous êtes sensée être informée d’une modification d’un règlement qui touche tous les établissements d’accueil du jeune enfant, de la commune. Si ce n’est pas le cas, on se demande qui gère la ville ?

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.