Rénovation urbaine : les grands projets sur le plateau

La rénovation urbaine, l’ANRU, ce sont des mots que vous avez certainement lu ou entendu dans les articles de presse ou lors des assemblées générales de quartier. La précédente rénovation ou transformation a été programmée avec le plan 2005-2017 avec un coût total de 170 millions d’euros. Chiffres cités sur le site internet de la ville :

  • 711 logements démolis
  • 541 nouveaux logements livrés
  • 2 600 logements réhabilités
  • 36 opérations d’aménagement de proximité
  • 7 200 m² de surface commerciale à recréer
  • 16 opérations sur les équipements

C’est sur qu’en voyant ces chiffres, on se dit, que c’est chouette de résider à Vénissieux !!! D’autant plus, qu’une vidéo est en ligne avec un montage et des images dignes d’une belle production publicitaire. On a comme l’impression de vivre dans une ville sans problèmes avec de beaux immeubles, etc etc :

Un autre plan de rénovation a été soumis à l’ANRU, et si la commission l’approuve qui, ce sera un chantier qui risque de durer  surune période de 10 ans, avec un coût total de 500 millions d’euros. Et ce n’est qu’une estimation, je pense que jamais autant d’argent n’aura été mis dans une rénovation urbaine ou le béton semble être le roi.

La convention ANRU concerne la période 2018-2025, et c’est au mois de juillet que Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, M Le Faou ont été présenté le projet à la commission. En attendant une concertation a été mise en place, mais qui se terminera le 13 septembre.

En catimini, la municipalité avait organisé le 19 juillet 2019 une réunion à l’hôtel de ville, ce qui n’échappa à certains vénissians pour préciser que la date choisie pour cette rencontre publique n’était pas très judicieuse. 

Quoiqu’il en soit il faut absolument que les habitants du plateau prennent conscience que cette rénovation urbaine doit être prise très au sérieux et qu’ils doivent s’approprier le projet, pour éventuellement essayer d’apporter quelques modifications, surtout en ce qui concerne le scénario d’une éventuelle installation de l’usine de concassage qui devrait traiter pas moins de 58 000 tonnes de gravats suite aux démolitions prévues sur le plateau des Minguettes.

Pour tout savoir sur le projet de renouvellement du Plateau, rendez-vous à la Maison du Projet

 

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.