«Repas sans viandes aux écoliers musulmans ?»

Le titre ne vient pas de moi mais du journal Le Progrès en date du 28 juin, et qui pose la question suivante «Vénissieux, faut-il servir des repas sans viandes aux écoliers musulmans ?»

repasansviandes_leprogres

Cet article du journal local fait probablement suite à la pétition en ligne lancée par le groupe des élus socialistes et républicains de Vénissieux, dont le chef de file est M. Benkhélifa conseiller municipal

Au delà de ce titre, que je trouve un peu provocateur, M. Benkhélifa crie au scandale et a rapidement réagit sur sa page FaceBook ou il se met à tutoyer « Le Progrès »

  • Repas sans viandeDésolé le Progrès, mais tu n’as visiblement rien compris et ton titre est scandaleux. Notre pétition n’a pas pour but de servir un repas sans viande pour les élèves musulmans, mais pour permettre à TOUS les élèves de choisir entre un repas avec ou sans viande.. Nous – nous, les élus socialistes et républicains, pas de méprise, n’est-ce pas – nous ne revendiquons pas un droit à la différence mais le droit à l’indifférence pour permettre à TOUS les élèves de Vénissieux de manger ENSEMBLE. C’est d’ailleurs curieux, cher Progrès que tu t’entêtes à ne pas comprendre. Comme si tu voulais en fait faire monter la mayonnaise (sans viande!) et vendre du papier (ou faire du clic). On sait depuis jeudi dernier où mène une presse qui préfère les passions à l’explication

Effectivement le groupe des élus socialistes et républicains a mis en ligne une pétition qui a déjà obtenu à ce jour 740 signatures sur le site mesopinions.com

Pour Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux

Qu’on le veuille ou non, accéder à cette requête de repas sans viande, c’est faire entrer le religieux dans un service public de la République.

Différent son de cloche pour M. Benkhélifa (PS) qui déclare :

Il s’agit de bien de permettre aux petits vénissians de manger ensemble tous les jours de la semaine, et pas seulement les mardis et vendredis. C’est respecter l’égalité et la fraternité. 

Si pour la municipalité de Vénissieux, le sujet est clos, puisque Mme le maire ne veut pas entendre parler de repas sans viandes dans les écoles de la République, il est clair que celui-ci reviendra sur le tapis lors des prochaines élections municipales de 2020.

Lire l’article sur l’édition du Progrès du 28 juin 2016 ou en ligne sur Leprogres.fr

L'info c'est le partage !.

4 Commentaires

  1. Comme souvent mme picard confond liberté et dogme.
    Votre responsabilité est de faire en sorte que tous les enfants de la cite puissent bénéficier de ce service.
    Et non pas d’imposer votre vision.
    Aux urnes citoyens…
  2. Radicalité, rigidité de Michèle Picard
    Madame le maire les repas végétariens ne sont pas un mode d’alimentation prescrit par les religions, mais un mode de vie qui peu effectivement convenir à tous, religieux, athés y compris aux nombreux végétariens,
    Ce mode alimentaire étant de plus en plus recommandé par les médecins
    Votre entêtement ne sert pas les bonnes relations entre Vénissians.
    Il est temps de vous aligner sur la ville de Lyon et d’autres ……
    Une gestion moderne, soucieuse de l’intérêt général serait la bienvenue.
  3. Une majorité sans arguments: les repas sans viande n ont rien à voir avec le coût des repas….pas seulement à voir avec le religieux…sinon pourquoi du poisson le vendredi?? De plus de nombreuses communes:lyon,Vaulx,bron…et bien d’autres autres proposent des repas sans viande à ceux qui le souhaitent…y compris les végétariens de plus en plus nombreux!! Mais la diversité y compris dans ce domaine est intolérable à la majorité municipale venissiane!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.