Le Sitiv : compte administratif rejeté

Lors du dernier conseil municipal du 20 juin 2016, Lotfi Benkhélifa (PS) a posé une question sur le rejet du compte administratif du Syndicat Intercommunal des Technologies de l’Information pour les Villes.

Selon le conseiller municipal, il a posé deux fois la même question, sans avoir vraiment obtenue une réponse concrète.

Madame LE président du SITIV, de nous confirmer le rejet par le conseil syndical du compte administratif du Syndicat informatique. Nous souhaiterions savoir si la transmission des comptes de ce syndicat informatique à la chambre régionale des comptes aura une incidence sur l’excellente informatique municipale…

Aujourd’hui nous avons la réponse, puisque un article du Progrès en date du 25 juin 2016, annonce que le CA 2015 a été rejeté pour la raison suivante

…au moment du vote du compte administratif (CA) le président (ou le maire) doit se retirer…

Le document sera donc transmis au préfet qui selon l’article devrait solliciter la Chambre Régionale des Comptes (CRC) qui aura un mois pour statué et donné un avis sur la conformité du CA.

Depuis 2014 le Comité syndical dispose d’une gouvernance collégiale, le président et quatre vice-présidents. les villes suivantes sont adhérentes au SITIV : Corbas, Saint-Chamond, Givors, Grigny, Pierre-Bénite, Rive de Gier, Vaulx-en-Velin et Vénissieux. Chaque commune contribue au financement de cette structure. Quatre villes de droite (Saint-Chamond, Rive-de-Gier, Grigny et Pierre-Bénite) et quatre de gauche (Vénissieux, Vaulx-en-Velin, Givors et Corbas). 4 villes de droite «avaient demandé au préfet la dissolution d’un syndicat qui, jugent-elles, n’offre pas un rapport qualité-prix satisfaisant».

Pour Danièlle Gicquel (Personnalité socialiste) Présidente du Sitiv et, 11ème adjointe adjointe à Vénissieux, à la Petite enfance et à la Santé publique, reste sereine en déclarant au journal Le Progrès

« Il n’y a aucun élément qui pourrait justifier une absence de validation par la CRC, ça retarde simplement les choses. Mais le Sitiv n’est pas à l’arrêt. Le personnel travaille normalement. Nous allons d’ailleurs recruter en juillet et septembre. »

En attendant «l’exécution du budget est suspendue, de même que les pouvoirs du comité syndical en matière budgétaire» (Le Progrès)

Contribution totale des différentes villes [1]

  • Vénissieux (PCF) : 802 893 €
  • Vaulx-en-Velin (PS) : 515 289 €
  • Givors (PCF) : 240 701 €
  • Corbas (PS) : 343 334 €
  • Grigny : 126 899 €
  • Pierre-Bénite : 185 063 €
  • Saint-Chamond : 402 491 €
  • Rive-de-Gier : 192 358 €

Source → pierrealainmillet.fr

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.