Réunion contre les punaises

Mardi 15 février 2010, une réunion a eu lieu à la salle des fêtes et des familles afin d’informer les locataires du Couloud sur le problème récurent des punaises qui touche un bon nombre de famille de ce quartier. En tant que présidente de la Sacoviv, était présente Mme Ebersviller, le Dr Méram ainsi que Pierre Alain Millet adjoint à la mairie de Vénissieux qui est arrivé avec un léger retard. Mme Ebersviller et le docteur Méram ont précisé qu’elles n »étaient pas spécialistes sur ce domaine, donc il manquait cruellement un spécialiste à cette réunion pour informer et réconforter les locataires. Je ne vais pas revenir sur les points de santé et de propagation de ces punaises de lit, mais la réunion fut assez houleuse et les locataires étaient très remontés. Un peu plus tard le directeur de la Sacaviv est arrivé, très en retard, et comme tous gestionnaire il n’avait à son esprit que le côté financier et en ce qui le concerne, la santé et l’hygiène arrivait en second degré, et là les locataires se sont vraiment emporté par son comportement arrogant en omettant de se présenter dès qu’il prit la parole. Bref, une réunion qui n’apporta pas grand chose, en résumé, les locataires devront suivre un protocole très contraignant et qui représente un coût financier non négligeable et ensuite le bailleur fera intervenir un prestataire. Ce qui me semble aberrant pour le bailleur, c’est qu’à ce jour aucun prestataire n’a été trouvé alors que le problème existe depuis le mois de septembre 2010. Mme la présidente a donc décidé de faire parvenir un questionnaire afin de connaître l’étendue de la propagation des punaises de lit et s’est engagé à intervenir rapidement dans les logements qui sont déjà infectés. Mais avec quel prestataire, la réponse n’a pas été donnée. Pour ma part je pense que ce problème sera définitivement résolu qu’avec un travail de concertation entre tous les bailleurs et les services d’hygiène de l’état et de la ville car si cette propagation des punaises n »est pas arrêtée je crains le pire, et le coût pour les bailleurs et les locataires sera beaucoup plus élevé. Comme les punaises ne se propagent que par le biais de l’humain, il est urgent de résoudre ce phénomène le plus rapidement possible.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.