Sacoviv : ça ne va pas du tout, mais alors pas du tout.

Après l’article sur la nébuleuse Mission Locale de Vénissieux, regardons un peu ce qu’il se passe autour de la Sacoviv. Beaucoup de choses ont été dites et écrites sur cette société SEM (Société d’Economie Mixte) gérée à 75% par la ville de Vénissieux. On a lu et entendu les déboires du directeur général délégué Mr Guyard, qui a été licencié pour faute grave (il faudrait que Mme Ebersviller nous explique quelles sont les fautes qui lui sont reprochées ?), on a entendu parler du fameux document de la médecine du travail ainsi que du Rapport Miilos. Mais remettons un peu les choses en ordre. En haut de l’organigramme on trouve

– Mme Ebersviller : adjointe à la ville de Vénissieux, Présidente de la Sacoviv, et directrice générale.

– Mr Benkhélifa : Adjoint à la ville de Vénissieux, Vice-Président de la Sacoviv mais aussi Directeur Général délégué, donc depuis 8 mois (en attendant le recrutement d’un nouveau directeur général délégué) il occupe aussi ce poste et doit être au courant de tous les problèmes de la Sacoviv. Donc en tant que Directeur Général Délégué, il occupe le poste de Mr Guyard et à ce titre il est aussi aussi chargé de la gestion du personnel. Tout ceci est fort intéressant.

Mais les locataires doivent se poser une question : dès le mois de février 2014 certains ont reçu les régularisations de charges, mais si on regarde de plus près, ce sont les charges datant du 01/10/2011 au 30/09/2012, hum intéressant, donc on en est en 2014 et on reçoit les charges de 2011-2012 : y a comme un problème. Pourquoi ce retard. Peut-on avoir une explication de Mme Ebersviller et Mr Benkhélifa. En cette période de campagne électorale ce serait intéressant d’avoir leur avis à ce sujet.
Mme Ebersviller nous dit que financièrement tout va bien à la Sacoviv, donc elle peut remercier le gestionnaire qui était Mr Guyard et qui a été licencié pour faute grave : c’est bizarre, la gestion est bonne mais on licencie le responsable de cette gestion. Ensuite elle nous dit que la Savoviv n’est pas à vendre, que tout va bien. Et bien je vous parie qu’une fois la Métropole crée, il est fort possible que la vente de la Sacoviv revienne à l’ordre du jour, bien sur ceci n’est que supposition, et au conditionnel.

Bref : l’enquête n’est pas terminé pour décortiquer du vrai et du faux dans la gestion de cette SEM. La loi autorise t-elle une présidente d’être aussi directrice générale ? A vérifier. Quoiqu’il en soit, la série Sacoviv n’est pas prête de se terminer, il y aura surtout d’autres saisons. Lol. De plus, il est certain que Mr Guyard ira aux Prud’hommes afin de dénoncer ce licenciement. Une affaire qui risque de durer mais qu’il faudra suivre avec attention.

Il est clair qu’en cette période électorale, il n’est pas très bon pour l’équipe actuelle de parler de la Sacoviv, PCF et PS sont dans le même collimateur. Affaire à suivre.

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. Ne pas oublier aussi l affaire de la résidence Raynaud qui fait perdre de l argent a la sacoviv mais qui arrange bien les affaires de la mairie
  2. Petit rappel: la ville de Vénissieux se porte caution à hauteur de presque 30 m€ pour la sacoviv. Longue vie à la Sacoviv sinon il va falloir mettre la main à la poche.
    En complément de cela lors du dernier conseil municipal la mairie à annoncé une augmentation de la dette de Vénissieux de 12 m€.
    Pour info je parle en million d’euro…..
    à vos bulletins de vote

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.