SACOVIV : rien ne va plus

Après la gronde des employés et des locataires, la Sacoviv vient de recevoir un courrier de la médecine du travail concernant les conditions de travail au sein de cette société. J’ai pu avoir accès à cette lettre et le médecin nous décrit une situation grave, il parle même de risque psychosocial, et que l’entreprise doit prendre en compte ce problème. Mais ce n’est pas la première fois qu’une alerte a été envoyé, déjà en 2009, un courrier a été adressée à la Saco afin de leur signaler la pression, le stress, que les salariés subissent, mais malheureusement, le ou les responsables de la Sacoviv n’ont fait aucune étude, évaluation ou concertation afin de permettre une amélioration des conditions de travail. Christophe Girard, conseiller municipal de l’opposition a maintes fois alerté Mme Ebersvillier (Présidente de la Sacoviv et adjointe à la ville) de l’extrême gravité de la situation.  Alors que vont faire les responsables; et bien la présidente a décidé de solliciter une aide extérieur. Pour se défendre du malaise des employés, Mme La Présidente part du principe qu’elle a bien conscience des conditions de travail difficil des agents de proximité; mais elle est complètement à côté de la plaque, le problème existe même au sein des bureaux du bailleur. Donc la Sacoviv a un double problème, un lié à son personnel, et l’autre celui des locataires qui se plaignent souvent du manque de reconnaissance de la part de Mr Guyard, directeur ainsi que de Mme Ebersviller. Je vous laisse le choix de lire le document du médecin du travail qui pointe un situation difficile au sein de l’organisme HLM.

Lisez le document → 2012-09-03_Lettre_medecin_du_travail-Anonyme

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. Effectivement il y a beaucoup de problèmes au sein de la sacoviv, mais les locataires de ce bailleur sont aussi en colère contre l’attitude de la direction et de la présidente. Oui ce bailleur appartient à la ville et cela ne m’étonne pas que tout ce qui appartient à la ville est sujet à polémique. En ce qui concerne la mission locale, j’ai déjà publié certains articles et j’espère avoir d’autres informations pour éclairer les vénissians de ce qui se passe dans leur ville. Il faut rester vigilant et ne pas rester ébahi par les déclarations de certains adjoints ou adhérents PS et PS qui en public sont très amis mais en privé c’est chien et chat.
  2. Il n’y a pas qu’à la SACOVIV que rien ne va plus. Il en est de même dans une structure d’insertion de Vénissieux, la Mission Locale pour ne pas la nommer. D’ailleurs, le directeur de la SACOVIV fait partie des membres du CA de la mission Locale. Je suis une ancienne salariée de la Mission Locale et j’ai été licenciée au bout de 23 ans de travail au sein de cette structure, sans 1 seul avertissement ou observation tout au long de ma carrière. Ma seule faute avoir dénoncé en qualité de Déléguée du personnel et Déléguée syndicale les différences de traitement des salariés et le non respect du code du travail et de la convention collective.
    J’ai à cette époque interpellé le président et les 2 maires successifs (GERIN ET PICARD) pas de réponses !!!!!!! Même après mon licenciement mon syndicat, j’ai écrit à madame PICARD maire de Vénissieux; afin qu’elle m’accorde une rencontre, ma demande est restée lettre MORTE !!!!!! Alors voyez-vous à Vénissieux, dans beaucoup de structures financées en partie par la commune, donc par le contribuable Vénissian il y a du ménage à faire, concernant les directeurs. Je vous donne RDV au mois de novembre après mon passage aux Prud’hommes pour vous dire les suites données à cette affaire !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.