Subventions :acomptes aux associations

4 929 900 euros va être distribué comme acompte aux associations : voici le détail d’après les sources du Progrès. Ce ne sont que des acomptes, il faudra attendre encore un peu pour avoir les sommes totales versées aux différentes associations de Vénissieux. Dans ce domaine aussi, tout n’est pas très clair.

Pour les associations de droit public

Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) : 1.2 millions d’euros

Régie de restauration scolaire : 1 million tout rond

Association pour la promotion des activités socio-éducative (APASEV) : 800 000 euros

Régie autonome du théâtre : 300 000 euros

Régie autonome du journal Expressions : 265 000 euros

Pour les associations de droit privé

Office municipal des sport (OMS) : 150 000 euros

Centre social du Moulin à Vent : 110 000 euros

Centre associatif Boris Vian : 80 000 euros

Centre social Eugénie Cotton : 80 000 euros

Mission locale : 80 000 euros

AS Minguettes : 75 000 euros

MJC : 75 000 euros

Centre social Parilly : 72 500 euros

Association Bizarre : 50 000 euros

Vénissieux Handball : 40 000 euros

Section basket de l’ALVP : 20 000 euros

 

 

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. Effectivement il y a un certain flou dans l’attribution de l’argent aux associations publics et privées. Il faut rester vigilant et demander plus de transparence, les élus de l’opposition doivent faire leur travail et dénoncer en toute objectivité les subventions, les élus de la majorité, votent sans vraiment savoir et sans se poser trop de questions, c’est pour cela que tout doit changer et demander un changement radical au sein de la ville. J’espère que ce changement se fera à la prochaine élection municipale.
  2. Parmi ces structures, certaines ne devraient pas bénéficier de subventions.

    Le dirigeant d’une de ces structures utilise l’argent des Vénissians pour financer les licenciements des salariés. Pourquoi ne pas lui demander combien lui a couté le licenciement qui a eu lieu en 2002 (avocats+indemnités) et combien va lui coûter le licenciement d’une salariée en 2011 après 23 années de fonction dans cette structure ?????? Je trouve lamentable que la Ville subventionne cette association.

    Et le contribuable vénissian qu’en pense t-il ? Approuve t-il que ses impôts servent a financer de telles procédures. Même s’il ne s’agit « que » d’une subvention de 80000 € c’est déjà trop !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! L’argent du contribuable est censé servir à l’insertion des jeunes vénissians de 16/25 ans et non à payer les procédures que ce cher directeur de structure d’insertion met en place.

    A mon avis, c’est aux dirigeants de structure de payer avec leurs propres deniers.

    Comment peut-on penser à l’insertion des jeunes alors qu’on met à la porte des salariés parce que ces derniers ont des divergences de vues avec sa direction ?????? Pour rappel, cette salariée était déléguée du personnel et déléguée syndicale durant les 4 dernières années !

    « Ce n’est pas parce que la souris est petite, qu’elle doit être l’esclave de l’éléphant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.