Un clip de rap qui dégénère

Cela aurait pu se passer sur Vénissieux, mais cette fois-ci, c’est dans un quartier de Villefranche Sur Saône qu’un rappeur caladois a décidé de tourner un clip sauvage.

Les rappeurs du sud de la France ont pris l’habitude de prendre la région lyonnaise pour s’inviter à faire des clips sans autorisation. Déjà le mercredi 01 février 2017, le rappeur Elams avait décidé de tourner un clip aux Minguettes à Vénissieux avec les paroles de sa chanson, invitant à « foutre le zbeul », et cela s’était très mal passé puisqu’un certains nombres de jeunes hommes parfois âgés d’à peine 15 ans, avaient commencé à lancer des projectiles sur les forces de l’ordre qui surveillaient le tournage. Les forces de police avaient fait usage de gaz lacrymogène afin de disperser la foule.

Rebelotte, mais cette fois-ci c’est à Villefranche sous un dimanche ensoleillé, dans le quartier de Troussier, qu’une centaine de personnes se sont rassemblés, et certains utilisant des véhicules à deux roues et des Quads.

Excédés par les bruits les riverains ont fait appel à la police avec des renforts lyonnais qui ont du intervenir lors d’un véhicule incendiée et ensuite faire disperser la foule.

Le rappeur pourrait être poursuivis pour les dégradations commises sur la voie publique ce jour-là.

Lire l’intégralité sur Lyon Mag des articles sur ce phénomène :

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.