Un internaute vénissian condamné à 2 900 euros

Law theme, mallet of judge, wooden gavel

Le 17 octobre 2017, un internaute vénissian comparaissait devant la 6ème chambre correctionnelle de Lyon suite à un post publié sur sa page FaceBook où il avait écrit selon les plaignants, des propos injurieux à leur encontre. Il avait écrit « le prix de la soumission et de l’opportunisme » et à ce titre six élus issus de la diversité et de la majorité actuelle, ont décidé de porté plainte contre l’internaute. 

Le tribunal a donné raison aux six élus, et l’internaute a été condamné à 2 900 euros, réparties ainsi :

  • 500 euros d’amende
  • 400 euros pour chaque élus (es) au titre des frais de justice et des dommages et intérêts. 

Le vénissian, Azedine Mebarki, bien connu dans le monde sportif puisqu’il est membre du CA des Minguettes et sur le plan politique il était lors des élections municipales de 2014, sur la liste opposante à Michèle Picard (PCF), a décidé de faire appel de la décision du tribunal puisque un post a été publié sur la page VénissieuxPositif où il est précisé : 

sachez chers courageux élus que nous faisons appel et si il le faut nous irons jusqu’à la cour de cassation.

En 2016, Marine Le Pen avait perdu son procès contre l’humoriste Guy Bedos qui avait affirmé que la présidente du Front national « Madame Le Pen (…) fait la campagne d’Hitler »:

Madame Le Pen (…) fait la campagne d’Hitler». Elle a simplement remplacé les juifs par les Arabes, les nègres (…) et elle dit à tous ces gens qui vont mal, car nous sommes dans la même crise que dans les années hitlériennes,“ si vous êtes chômeur, si vous n’avez pas de travail, si vous souffrez, c’est parce qu’il y a trop d’Arabes, il y trop de Noirs, si on fout les Arabes et les Noirs à la mer, vous aurez du travail. (Source Le Figaro)

Guy Bedos et le directeur de la publication du Figaro ont été relaxés, et la présidente de Front National, qui demandait 5000 euros de dommages et intérêts, déboutée.

La cour d’appel de Nancy a confirmé mardi la relaxe accordée en septembre 2015 à l’humoriste Guy Bedos, poursuivi pour avoir injurié Nadine Morano (LR) . Le comédien de 82 ans qui est également poursuivi pour injure par Marine Le Pen, avait traité  de «conne» l’ancienne ministre (LR) lors d’un spectacle en octobre 2013. Nadine Morano a décidé de se pourvoir en cassation. Elle a également dénoncé une partialité des juges à son encontre et a accusé Guy Bedos de misogynie.

Vu, ses deux affaires, les vénissians ont été surpris de la décision du tribunal et ne comprennent pas vraiment cette plainte des élus vénissians envers un internaute sans antécédents judiciaires connus. En ce qui concerne l’affaire de M. Mébarki, est-ce que le fait d’écrire que « le prix de la soumission et de l’opportunisme » est du ressort de l’injure ou de la diffamation ? Le tribunal a donné sa décision, certains vénissians du plateau restent abasourdi par ce jugement.

En tout cas l’internaute ne compte pas en rester là :

Tenez le vous pour dit on ne lâchera rien car quand on a de la dignité on ne courbe pas l échine. Vivement les élections , nous attendons impatiemment que l équipe de Kim Jong Un vienne faire campagne sur le plateau des Minguettes, ca va être rock n » roll.

Je ne sais pas s’il faudra faire appel à un groupe de rock, pour nous faire danser, mais en tout cas, cette condamnation, va faire réfléchir plus d’un internaute avant que ne soit publié un post ou un commentaire sur les réseaux sociaux.

En 2014, une ex élu communiste avait porté plainte contre VénissieuxInfos, pour diffamation. Le tribunal de la 6ème chambre correctionnelle de Lyon avait débouté l’élue en question.

Malgré tout, il faut encore continuer à exprimer son opinion, c’est le but de cette liberté d’expression, mais avec toutes ses affaires de justice, il faut rester vigilant sur ce qui est posté sur Internet.

Ce 17 octobre 2017 comparaissait aussi M. Benkhélifa conseiller municipal PS, ainsi que deux autres vénissians, suite à une plainte de Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux qui a estimé que des propos injurieux avaient été postés sur la page FaceBook du conseiller municipal PS. La délibération aura lieu le 21 novembre 2017. 

Pour terminer, je reprendrai une intervention de Michèle Picard, en date du 7 janvier 2015,  après l’attentat terroriste au siège de Charlie Hebdo :

Toucher à la liberté d’opinion, à la liberté de penser, à la liberté de la presse, au pluralisme et à la laïcité, c’est toucher au coeur de nos principes républicains. La cible est clairement affichée : c’est l’esprit de la République, ce sont les fondations de la démocratie qui ont été visés. (…) La France, de par son histoire, de par son attachement séculaire à la liberté de la presse, à la presse satirique et humoristique en particulier, a aujourd’hui perdu le sourire

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. Il y a longtemps que venissieux a perdu le sourire!! On espere que ce jugement liberticide et inique sera defait en appel!! Et que ttes les procedures à la chaine contre les citoyens seront déboutées et qu enfin une liste reellement citoyenne et unie fera du « degagisme » en 2020!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.