Une manifestation anti FN avortée à cause des incidents.

Michèle PICARD et plusieurs élus communistes vénissians se sont rendus à la manifestation anti-FN. Certains élus s’y sont rendus en tramway, mais il semblerait que madame le maire a choisi de s’y rendre par un autre moyen. 

Picard Antifn lyon

A noter la présence de Lotfi BENKHELIFA conseille municipal PS de Vénissieux, en tête de cortège ainsi que, Mokrane KESSI aux cotés de Katia BUISSON du collectif 69 vigilance contre l’extrême droite.
Kessi manif antifn

Entre 2000 et 3000 personnes ont manifesté aujourd’hui à Lyon entre la place Jean Macé et l’hôtel de ville de Lyon. A l’appel de la coordination nationale contre l’extrème droite et de plusieurs associations d’extrème gauche Le cortège est parti de la place Jean Macé. Sur place l’organisation était confuse, sections  CGT, CFDT, Parti communiste local, Jeunesse communiste, Front de gauche local, et même un collectif contre le projet LYON-TURIN. Bref une manif fourre tout.

Mme Burricand, conseillère générale du canton sud de Vénissieux à déclare sur LyonCapitale « Il y a eu une énorme pression sur l’aspect des risques de cette manifestation”. “Le dispositif déployé par les forces de l’ordre est complètement démesuré”,en montrant les cars de CRS placés à chaque coin de la place. Mais malgré ce dispositif, des incidents ont éclatés, Alors que le cortège arrivait dans le quartier de la Guillotière, il semblerait d’après les infos de l’Express que 200 à 300 personnes dont des Allemands et des Italiens, vêtues de noir et cagoulées, s’en sont pris à des commerces et du mobiliser urbain. Les devantures de trois banques ont été endommagées à coups de marteau. Les forces de l’ordre, étaient certes mobilisées en très grand nombre, mais semble avoir été pris au dépourvu face à ces casseurs. Le métro et le tramway ont cessé de circuler créant une pagaille monstre dans  le centre ville.

Le congrès du FN se déroulait quant à lui dans la sérénité et le calme, malheureusement les lyonnais ne vont retenir que cette manifestation qui aura permis à des casseurs de s’infiltrer, ce qui évidemment fera la une des journaux. Certains lyonnais nous ont même déclaré, « c’est la faute à la manif ».

Personnellement je ne suis pas pour ce genre de manifestation car il était fort probable que certains casseurs en profiteraient pour dénaturer le vrai sens de cette manifestation dont le but était de dénoncer le congrès du FN à Lyon, le racisme et le fascisme. Et malheureusement la cortège s’est effiloché lors de ces incidents, ce qui a abouti à faire avorter la manifestation.


L'info c'est le partage !.

4 Commentaires

  1. Malheureusement il n’y a pas qu’a l’extrème droite que le racisme et le fascisme fait son chemin, meme les gens de gauche s’y mettent comme un pour imiter leurs adversaires dans un élan de populisme de circonstance. Les communistes de notre ville ne sont pas en reste dans certains de leurs propos. Alors la gauche devrait balayer devant sa porte avant de dénoncer marine et ses copains qui sont en congres et surtout cette gauche qui a trahi le peuple devrait se remettre a refaire de la politique au service des citoyens.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.