ZFE : politique et contradiction

Décidément, les politiques de tous bords sont les champions du retournement de veste, ou de leur contradiction. Le 15 mars 2021, le conseil de la métropole, les élus-es ont voté la délibération, pour interdire dans un premier temps les véhicules particuliers Crit’Air 5 et non classés dès 2022, soit environ 4 % des véhicules particuliers et à terme, en 2026, la sortie du diesel. La ZFE comprend actuellement les villes de Lyon, Villeurbanne, Caluire-et-Cuire, une partie de Bron et de Vénissieux

Mais avant le vote, les présidents de groupe de la majorité municipale de Vénissieux, ont publié un communiqué de presse, qui grosso modo dit que cette majorité insiste sur un travail en amont pour organiser l’accompagnement des vénissians pour une évolution des mobilités.

Si çà, ce n’est pas de la langue de bois, alors je n’ai plus qu’à m’occuper de mon jardin, et des petits oiseaux 🙂

Soyons un peu plus sérieux sur une mesure qui risque de pénaliser un grand nombre de vénissians; Du fait que certains élus-es vénissians soient dans la majorité métropolitaine, on aurait pu croire qu’ils auraient voté pour cet amendement. Que nenni, puisque le groupe communiste et de la France Insoumise se sont abstenus. Une façon de dire ni oui ni non, alors que l’élu communiste Pierre Alain Millet parle d’inégalité de classe :

« Soyons clair, ce sont biens les milieux populaires qui ont le plus besoin d’amélioration de la qualité de l’air. Nous soutenons les politiques publique d’amélioration de la qualité de l’air au nom de ces quartiers populaires. Mais il faut prendre en compte le bilan coût/avantage. On ne peut pas se trouver dans une situation ou des dizaines de milliers d’habitants se retrouveraient interdits de véhicules ou confrontés a des milliers de PV. Ainsi délibérer sur une interdiction des Crit’Air 2 en 2026 est prématuré. »

Et pourtant son groupe s’est abstenu, allez comprendre quelque chose.

En ce qui concerne le groupe des Insoumis, ils sont dans la même logique que les communistes mais vont plus loin dans leur critique, et pourtant ils se sont abstenus :

« Cette délibération sera vécue comme une violence de plus, une injonction contradictoire avec le cadre géographique et économique dans lequel on leur a demandé d’évoluer ». Et pourtant eux aussi se sont abstenus.

Et Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, et vice-Présidente à la Métropole, comment a t-elle voté ? Et bien on ne trouve aucune info sur son compte Twitter, rien non plus à ce jour sur le journal Expressions, mais Christophe Girard, conseiller municipal de l’opposition à Vénissieux et conseiller métropolitain de l’opposition, a fait un post sur FaceBook, précisant que Mme Picard a voté pour cette délibération : 

« Il est à noter que les COMMUNISTES qui disaient vouloir défendre les Vénissians, n’ont pas voté contre cette folie et se sont seulement abstenus*. Mme PICARD a même voté POUR cette délibération qui va nuire aux habitants»

Et là, on se demande ce qu’il se passe dans les cerveaux de nos politiques. Le groupe des communistes et de la France Insoumise, qui font partie de la majorité métropolitaine s’abstiennent, tandis que Mme Picard, élue communiste, vote pour. C’est à ne rien n’y comprendre. En tant que maire, représentante des vénissians à la Métropole, ne devrait-elle pas se justifier ou nous expliquer sur son vote par rapport au groupe communiste ?.

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. La délibération votée le 15 mars concerne l’interdiction de circulation à partir du 1er janvier 2022 des véhicules en crit’Air5 dans la ZFE et ce, après une concertation prévue au printemps. Cela concerne les véhicules mis en service avant le 31 décembre 2000. Soit donc des véhicules de plus de 21 ans et qui non seulement polluent énormément (Euro 1 et 2) mais consomment aussi énormément.

    PA Millet, le 2ème adjoint à la mairie, s’est opposé dans son discours à cette délibération et s’est abstenu dans son vote en affirmant, je cite,  » nos enfants respirent un air de bien meilleure qualité à Lyon que ce que nous respirions à leur âge « . Alors pourquoi vouloir s’embêter avec ce genre de restriction et d’ailleurs, pourquoi avoir voté pour les écologistes à la métropole . N’aurait-il pas été préférable de voter pour les communistes ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.