André Gerin garde un oeil sur la politique

Agé de 73 ans, l’ex député maire communiste, a eu droit à une page entière dans le journal Le Progrès en date du 25 juillet 2019. On apprend que le septuagénaire communiste s’intéresse toujours à la politique, et c’est à ce moment qu’une idée me traverse l’esprit, ne se préparerait t-il pas à être le directeur de campagne du candidat (e) aux élections municipales de 2020 ?

Il se dit intéressé par la gestion de la ville, mais à ce jour sur son site son dernier article date du 14 mars 2019 et je vous le donne dans le mille, çà parle encore de voile et d’islamisme.

Selon l’article l’ex élu communiste « ne débranche pas », heu cher camarade communiste, cette expression n’est plus d’actualité, pour être dans le moov du vocabulaire actuel, il faut te mettre à jour, on a l’impression que les mises à jour de ton ordinateur mental n’a pas été fait depuis un moment.

Plus sérieusement, dans son interview, il parle de l’islamisme qu’il considère être « le glyphosate du Front National », et que son combat continue toujours au niveau national. C’est vrai qu’il avait déclaré dans une émission télévisée que son ennemi était l’islamisme et pas le Front National. 

En tout cas on est heureux d’apprendre qu’il réside toujours à Vénissieux, qu’il fait beaucoup de marche, serait-il devenu un Marcheur -lol-, et qu’il essaye toujours d’écrire.

Ce qui est surprenant, c’est qu’après avoir déclaré qu’il était toujours de Vénissieux on ne peut que constater que la photo prise par le journaliste, est située sur la commune de Saint-fons, heu pour quelqu’un qui réclame d’être à fond vénissian, mais prendre une photo dans une commune frontalière à Vénissieux, cela ne fait pas très sérieux, et là on se dit, que l’on quand même dû mal à prendre pour argent comptant tout ce qu’il dit.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.