Blein Vs Gerin : rien ne va plus

La hache de guerre a t-elle été déterrée, car depuis que la rumeur laisse penser que M Blein sera un potentiel candidat aux élections municipales de 2020, voici que les premières attaques commencent à venir, non pas de Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, mais de son mentor, l’ex député maire communiste, André Gerin.

Tout à commencé par un article du Progrès où l’élu communiste a réagi suite à la condamnation de l’attaché parlementaire du député, pour une histoire de cybersquatting, et dont M. Gerin, a commencé à sortir les griffes : 

« Cette condamnation s’inscrit dans le droit fil des coups tordus d’Yves Blein depuis sa première élection à la députation en 2012. Laquelle avait donné lieu à une campagne détestable de sa part sur fond d’instrumentalisation du communautarisme. Ont suivi le soutien à Lotfi Ben Khelifa (PS) lors des municipales de 2014 et 2015 et le changement d’étiquette, du PS à En marche, pour assurer sa réélection. Absence d’éthique, refus du débat de fond, ce parcours contribue au pourrissement de la vie politique. » (Le Progrès)

D’ailleurs on se demande bien pourquoi notre cher Dédé local, a décidé de réagir, alors qu’il n’est candidat de rien, ou alors, serait-ce le nouveau attaché de presse de Mme Picard, ou son futur chef de cabinet, ou prépare t-il l’annonce de la candidature du maire actuel de Vénissieux aux prochaines élections. Qui lui laisse le temps de finir celles des européennes, où elle se trouve en position non eligible.

En tout cas, le député, a pris l’initiative d’envoyer un mail à la presse qui commence par « Mon cher Dédé » où le député met en avant le sectarisme de l’ex député, et qui selon lui on conduit le parti communiste local à son isolement.

« J’ai lu avec plaisir ta prose dans Le Progrès du jour. J’y ‘ai retrouvé le sens de la mesure et le sectarisme qui, de tout temps, t’ont caractérisé et qui ont conduit à l’isolement ton parti et de la ville dont tu as été si longtemps maire.»

Mais la leçon de M. Blein ne s’arrête pas là, puisqu’il conseille à André Gerin, de cesser d’intervenir à chaque fois que Mme le maire se sent visé : 

« Tu devrais cesser d’intervenir à chaque fois que la maire de Vénissieux est en cause. Tu ne lui rends pas service en laissant ainsi croire qu’elle a besoin de ton autorité quand la sienne est déjà tant contestée par son équipe et les vénissians. »

M. Blein tiens aussi à rappeler à M. Gérin qu’il a vanté ces amitiés de droite, voire très à droite et que son livre très controversé les ghetto de la République a été préfacé par Eric Raoult (Maire du Raincy), tout en rappelant à l’ex député maire communiste de cesser d’intervenir à chaque fois que Michèle Picard (PCF) est mise en cause

« Un dernier conseil amical :  Tu devrais cesser d’intervenir à chaque fois que la maire de Vénissieux est en cause. Tu ne lui rends pas service en laissant ainsi croire qu’elle a besoin de ton autorité quand la sienne est déjà tant contestée par son équipe et les vénissians. »

Suite au prochain épisode des aventures de Blein, Gérin et Picard

Article du Progrès → Vénissieux : « Mon cher Dédé… » entre Gerin et Blein, ça dézingue à tout-va

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.