Cantine scolaire : Ensemble pour Vénissieux soutient la maire de Vaulx En Velin

Il y a comme une contradiction dans les groupes socialistes qui siègent au conseil municipal de Vénissieux. Un des deux groupe est dans la majorité, tandis que l’autre est dans l’opposition. Décidément, tout est flou dans cette ville, où l’on se demande parfois qui fait quoi.

Le groupe socialiste composé de deux élus, Samira Mesbahi (Adjointe aux quartiers) et Jeff Ariagno (Conseiller municipal), siège au côté de la majorité communiste, tandis que le groupe Ensemble pour Vénissieux. Groupe de Gauche Progressiste, Socialiste et Écologiste composé de Camille Champavere, Lotfi Benkhélifa et Farid BenMoussa, sont dans l’opposition.

Deux groupes de la même famille politique mais qui ont un point de vue divergeant et des désaccords sur la politique menée à Vénissieux, et pas que, puisque récemment le groupe Ensemble Pour Vénissieux a décidé de soutenir Hélène Geoffroy, maire PS de Vaulx En Velin qui a pris l’initiative de supprimer la gratuité de la cantine, mesure que la municipalité de Vaulx avait mise en place lors de la crise sanitaire en octobre 2020.

A cette époque l’élue PS de Vaulx-en-Velin avait déclaré que la gratuité est une bonne mesure, du fait de la crise actuelle :

« Des parents ont inscrit leur enfant alors qu’ils ne le faisaient pas avant. Est-ce en raison du coût de la cantine, de mesures de chômage dont elles ont été victimes à cause de la crise sanitaire ? En tout cas, aucun enfant ne s’est retrouvé sans repas pendant la crise. Maintenant, il faudra que l’on connaisse les raisons et que l’on travaille cette question de l’accès à la cantine sur le long terme » expose la première magistrate. »  (Le Progrès)

Depuis le début d’année, la mairie socialiste a décidé de stopper cette mesure après sept mois de gratuité totale pour les enfants des écoles élémentaires et maternelles et qui a représenté un coût de 634 471 € pour la municipalité vaudaise.

Alors que les communistes, et les opposants à la mairie de Vaulx en Velin, sont montés au créneau pour dénoncer la fin de la gratuité, le groupe Ensemble pour Vénissieux socialiste vénissian a annoncé son total soutient au maire de Vaulx-en-Velin.

Lotfi Benkhelifa, tient à préciser que « la Ville de Vaulx-en-Velin propose les tarifs les plus bas de toute la Métropole de Lyon : de 0,60 à 3,50 € par repas, en fonction du quotient familial de la CAF, alors que dans les villes voisines, le prix varie de 0,99 à 5,28 € » et le farouche opposant à Michèle Picard maire communiste de Vénissieux, lance une petite attaque contre la maire communiste, car la ville a décidé de proposer des menus froids

« A Vénissieux, on propose des repas froids sous prétexte de Covid-19 » et que « les tarifs varient entre 1 et 4,80 €. Donc plus cher qu’à Vaulx-en-Velin, pourtant Vénissieux est plus riche ! »

Décidément, sur la restauration scolaire, les élus de l’opposition ne sont pas sur la même longueur d’ondes que la majorité actuelle.

A l’occasion du dernier conseil municipal, Fatima Loucif-Hamidouche, avait mis en ligne une vidéo sur le prix des menus achetés par la ville à la cuisine centrale.

L'info c'est le partage !.