Christophe Girard : le candidat très à droite

Christophe Girard a déjà annoncé sur sa page Facebook, la sortie de son programme. Pour cela il s’est rendu chez son imprimeur et ensuite poster une vidéo sous le format d’un diaporama.

Parmi les candidats de ces municipales, il est avec Yves Blein, un volubile Facebook à la différence de Michèle Picard (PCF), Sandrine Perrier (EELV) qui ne sont pas trop réactifs et ne parlons pas de la candidate de lutte ouvrière, complètement inconnue des réseaux sociaux, certainement du fait que cette application est un pur produit américain du méchant capitaliste. 

Ceci dit, au vu des premières pages du programme du candidat Girard, on peut, sans trop se tromper, dire que la sécurité et le communautarisme sont les clés de voûte voire l’édifice de sa campagne. Au point que le candidat du Rassemblement National Damien Monchau,a déclaré lors du débat de France3 que des négociations avaient eu lieu. Chacun revendiquant dire la vérité. Reste à savoir qui ment ?

Mais, il est clair que le candidat Girard a décidé de marcher sur les plates bandes du Rassemblement National dans l’espoir de récupérer quelques électeurs de l’ex Front National car lorsque l’on voit le futur document du programme, qu’il a publié sur son site FaceBook et précédemment de son livret, la délinquance et le communautarisme sont sur le même feuillet, comme si cela étaient liés.

Certains habitants, en ont peut-être marre de cette majorité menée par la maire sortante mais il n’est pas sur qu’ils optent pour le changement prédit par M. Girard, alors que reste t-il.

Bleinne semble pas faire l’unanimité, Pascal Dureau, a quitté le PS pour se lancer dans la campagne, mais être un bon médecin, ne veut peut-être pas dire être un bon politicien, Mme Perrier (EELV), qui a soutenu la majorité  faitveut nous croire que le changement écologique passera par son élection. Les autres petits candidats ont très peu de chance d’arriver au second tour. Mme Picard, et sa majorité, fières de leur bilan, semblent convaincus qu’ils repasseront même si une partie de la population ne le souhaitent peut-être pas. 

En tout cas, pour la continuité de cette majorité, ou un changement de politique, encore faut-il que les électeurs fassent le geste d’aller voter, bien qu’il n’est pas surprenant que la dispersion des voix et l’abstentionnisme sont favorables à la majorité communiste

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.