Damien Monchau : une version colorée du FN

La presse suisse RTS.ch s’est intéressé aux élections législatives qui se déroulent en France. A ce titre leur journaliste est passé par le département du Rhône pour aller rendre visite à des candidats du département. Entre autre, la rencontre sur Vénissieux concernait M. Damien Monchau, conseiller municipal frontiste.

Ce reportage audio d’une durée d’une vingtaine de minute est riche en déclaration, mais il faut savoir lire entre les lignes pour déchiffrer le langage du jeune frontiste, policier de métier, tout en continuant des études de droit.

L’interview commence dans une brasserie vénissiane, située au centre de Vénissieux. En attendant le candidat frontiste, le journaliste est à l’écoute des quelques clients, qui donnent leur avis. Puis l’interview se poursuit, dans d’autres endroits de la commune ainsi qu’au marché du centre. 

A entendre Damien Monchau, il reste dans la logique du Front National dont le thème préféré est l’immigration, comme si celle-ci était la cause de tous les maux de la France. On a aussi l’impression que pour Monchau, la France est en péril puisque selon lui :

Ce que je veux porter c’est la défense des français, la défense de notre modèle de vie, la défense de notre culture et de notre patrimoine

A la fin de l’interview, Audrey, la maman de Marin a interpellé M Monchau qui lors d’échange sur Twitter lui a demandé d’arrêter de parler de son fils et qui selon elle, le candidat frontiste aurait diffusé de fausses informations.

On voit bien dans ce reportage que Damien Monchau reste bien dans l’idéologie frontiste, un parti qui essaye de nous montrer la nouvelle image du Front National.

Récemment le site BuzzFeed a publié une enquête concernant les comptes Facebook et Twitter des 573 candidats FN aux législatives. Et l’enquête n’est pas tendre avec certains de ces candidats.  Selon le site Internet, parmi eux, six candidats du Rhône publient, aiment ou partagent du contenu “passible d’une condamnation”.

LyonCapitale s’est intéressé aux candidats investis dans les circonscriptions du Rhône. Selon le site, Sandrine Ligoud (FN) candidate sur la 13 ème circonscription, et qui en 2012 était arrivée en seconde position lors des élections législatives face à Yves Blein, elle aurait partagé sur son compte FaceBook une photo représentant un agneau accompagné de la légende suivante

Une petite pensée pour tous les pauvres petits moutons, qui seront sacrifiés aujourd’hui pour une « fête » organisée par des Sauvages.” Selon elle, il ne s’agirait que d’un propos défendant la cause animale, non d’une attaque, a-t-elle affirmé au site.

Toujours selon LyonCapitale :

Quant à Damien Monchau, candidat dans la 14e circonscription, il aurait frauduleusement inscrit des personnes sur les listes du FN en 2015, parmi ces personnes d’anciens colistiers d’Yvan Benedetti, et suivi la page Suavelos connue notamment pour l’organisation d’un camp réservé aux Blancs.

Mais le candidat frontiste a choisi d’user de communication, puisque comme Marine Le Pen, il a publié sur son compte Twitter un clip de campagne, où il parle encore d’identité, du fondamentalisme islamique, du communautarisme; ce qui bien évidemment ne le gêne pas de distribuer des tracts à des personnes qu’elles soient immigrées où pas. 

 

L'info c'est le partage !.

3 Commentaires

  1. Vénissieux infos sais trouver les infos partout !!!
    Sur l’altercation finale une partie n’est pas diffusée, celle ou une vague connaissance de Marin me fait des leçons de morale … parce que lui a failli perdre son « ami »… A vomir !
  2. Je ne sais pas ce que Damien a pu dire sur son Twitter puisque je n’ai pas ce réseau social mais si ce que la maman de Marin reproche s’avère vrai c’est honteux

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.