De la « propagande déguisée »

De la “propagande” déguisée à Vénissieux ? : C’est par ce titre que le site SaladeLyonnaise a publié un article. Mais de quoi parle t-il. En fait l’article revient sur le post dont le titre est « la rentrée pour propagande vénissianne » publié sur le site de Lotfi Benkhelifa, conseiller municipal PS et farouche opposant de Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux.

L’élu PS ne supporte pas de ne pas avoir un encart réservé à l’opposition sur le journal Expressions, largement subventionné par la ville de Vénissieux. Mais selon l’article de SaladeLyonnaise

En théorie, rien n’oblige le bimensuel, journal au statut de « régie autonome personnalisée », à publier une tribune libre de l’opposition, puisqu’il n’est pas un bulletin municipal. Problème, Expressions est financé à plus de 80% par la ville de Vénissieux, qui lui a alloué cette année 630 000 euros.

Et oui, si Expressions peut exister c’est aussi grâce à cette subvention. Mais pour Lotfi Benkhelifa, le journal serait en « situation illégale pour ne pas avoir réservé un espace  d’expression pour les conseillers municipaux n’appartenant pas à la majorité municipale (article L.2121-27-1 du CGCT) ».

Le journal en ligne SaladeLyonnaise, précise que l’ancienne directrice de la publication était Yolande Peytavin, aujourd’hui 1ère adjointe (PCF) au Développement de la Ville, aux Relations Internationales, à la Communication et aux Droits des Femmes. Elle est aussi Conseillère Métropolitaine.

Il est vrai qu’à cette époque on pouvait trouver étrange qu’une directrice de la publication soit une adjointe à la ville. 

Quoiqu’il en soit, un recours a été déposé en 2015 au tribunal administratif par l’élu PS. Un autre recours déposé aussi par le conseiller municipal PS concernait des voitures qui auraient été bradées par la ville.

Interrogé par les journalistes de SaladeLyonnaise, la ville n’a pas voulu répondre sur une affaire en cours et préfère « laisser la justice faire son travail »

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.