Des élus de l’opposition accusés de mensonges

Deux élus de l’opposition auraient lors du dernier conseil municipal, et selon la lettre des élus communistes et apparentés de Vénissieux, fait « des interventions mensongères et insultante pour le service public. »

Tout juste s’ils ne sont pas traités de « menteurs-ses ». Bien évidemment l’auteur de cet article n’a pas daigné ou n’a pas eu le courage de mettre son nom, ce qui est assez étrange puisque tous les autres sont signés par différents élus-es communistes.

M Ayvali avait posté sur les réseaux sociaux, les photos de certaines classes qui avaient pris l’eau lors d’un orage, et à ce titre l’élu de l’opposition avait fait une intervention lors du dernier conseil municipal. Ce qui fait dire à l’auteur anonyme que M Ayvali aurait « insulté » les services municipaux :

« M. Ayvali, ce n’est pas en insultant les services municipaux qui ne feraient pas leur travail que vous allez gagner en légitimité »

Ben voyons, et si on parlait un peu de légitimité, pensez-vous vraiment que cette majorité municipale conduite par Mme Picard soit moralement légitime avec seulement  2 945 voix au second tour des élections municipales de juin 2020, alors que la commune compte 29 757 inscrits.

Mais ce n’est pas fini, puisque l’auteur s’en prend aussi à Mme Fatima Hamidouche, qui considère que l’élue de l’opposition « existe dans la polémique stérile ». Mais ce n’est toujours pas fini, puisque l’auteur écrit  :

« Ils croient tout savoir ! Mais ne sachant rien, ils inventent pour pouvoir dénoncer ! La seule qui les intéressent, c’est la polémique, quitte à utiliser le mensonge et le mépris »

Critiquer ou accuser des élus-es par le biais de contenu provenant certainement d’un communiste anonyme, est une chose assez aisée, surtout quand les élus-es mis en cause ne peuvent pas avoir un droit de réponse sur cette même lettre. Espérons que Mme Hamidouche et M. Ayvali, auront la possibilité de s’exprimer.

Donc l’histoire se termine là, que nenni, puisque la fin est tout aussi accusatrice :

« Les vénissians méritent une opposition politique qui joue son rôle, mais il faudrait pour cela un projet politique et non pas un assemblage hétéroclite d’ambitions personnelles ! »

Et bien pour reprendre cette phrase, on pourrait aussi dire : Les vénissians méritent une majorité qui joue son rôle, mais il faudrait pour cela un projet politique et non un « confinement » au 9è étage avec des élus hétéroclites d’ambitions personnelles.

Mme Fatima Hamidouche (Mme Loucif) a décidé de réagir par le biais d’un communiqué que nous publions en intégralité :

« Si le groupe des élus communistes considèrent que l’éducation de nos enfants est un sujet à polémique, il se trompe. Je vois bien là toute la considération qu’il porte aux parents d’élèves que je représente. Etant parent d’élèves délégué élu depuis 9 ans, je considère être légitime pour dénoncer la réponse financière pour ces projets ambitieux que portent les maîtres, maîtresses des écoles. Une somme dérisoire de 7 420 euros d’aide totale au financement de projets d’action d’aide éducatif entre écoles, collèges et lycées, soit 47 établissements. Je n’invente rien. Qui sont les vrais menteurs ? Ne sachant que répondre à mes questions, il préfère dénigrer. Je remercie les maîtres et maîtresses qui me soutiennent et qui comme moi sont choqués par ce bas niveau de débats politiques. L’éducation devrait être une priorité sur Vénissieux, et la somme des financements attribuée à ces projets montre malheureusement qu’elle ne l’est pas.  Une somme dérisoire par rapport aux sommes attribuées aux associations et autres. »

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.