Pierre Alain Millet : « saisissons-nous de cette rénovation urbaine pour la réussir ! »

M. Millet, adjoint au logement, et président de la Sacoviv, a pris soin de prendre sa belle plume pour nous parler de rénovation urbaine, en publiant un article sur son site internet

Bien évidemment, face à la colère de certains habitants, il a pris soin de nous faire comprendre que la rénovation urbaine était pour notre bien et au profit des vénissians. C’est fou comme l’élu communiste pense à nous, c’est très touchant, j’en ai la larme à l’oeil.

Mais, comme il a aussi un rôle politique, il pense que certains utilisent ce projet pour préparer les élections municipales de 2020, comme si la majorité actuelle ne pensait pas aux prochaines élections :

« Evidemment, ceux qui utilisent les inquiétudes pour préparer les élections de 2020 ne s’intéressent pas à une véritable concertation. Mais de nombreux habitants sont partants pour découvrir, dialoguer avec les équipes projets pour mieux les comprendre, et bien sûr peser et orienter ces projets pour que le résultat soit le plus favorable aux habitants. »

Concernant le projet de création d’une route au Couloud, qui va arriver jusqu’au rond point Jean Cagne, et qui va nécessiter la démolition de plusieurs garages, de places de parking mais surtout de 30 logements, l’élu communiste, admet que c’est inconvénient et qu’il faudra reconstruire des logements et des places de parking. Le hic, c’est que à ma connaissance, c’est qu’il n’y pas de terrain disponible à proximité, et que l’Etat et la Métropole imposent que les logements sociaux soient construits en dehors de Vénissieux, et selon M. Millet, un compromis a été trouvé en construisant ces 30 logements au Puisoz. Heu, le Puisoz, n’est-il pas à Vénissieux. 

Si la Métropole et l’Etat impose de ne plus construire de logements sociaux, pourquoi Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux a publié sur son site internet son intervention au conseil municipal du 17 juin, concernant le projet de rénovation urbaine de Monmousseau/Balmes

« C’est également la programmation de la démolition d’environ 500 logements vétustes, et de la reconstruction de 1 000 logements, en locatif social et privé, en accession abordable, et en accession libre, dans de petits immeubles à échelle et taille humaines. »

Sans oublier de mentionner des opérations de réhabilitation, qui toucheront les 260 logements de la résidence Edouard-Herriot.

J’ai bien lu locatif social !!!

Bref, le petit article de l’élu communiste ne m’a pas très convaincu d’autant plus qu’il ne nous explique pas grand chose, et qu’il reste encore beaucoup de détails a éclaircir avant de nous faire avaler la pilule comme quoi ce projet est pour notre bien.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.