Ecoles vénissianes : des millions d’euros pour les réparations mais l’eau a coulé à Saint-Exupéry

L’opposition est-elle sortie de son hibernation, en tout cas il était temps. Car depuis ces derniers mois, c’était le silence total. Soit, on a eu quelques articles de presse sur Mme Ouatah et M Benkhélifa, mais rien de folichon, comme dirait Bichon.

Plus sérieusement. Le 28 septembre, lors du conseil municipal, l’opposition s’en est donnée à coeur joie pour critiquer la gestion des dossiers. M. Ayvali est revenu sur l’inondation des trois classes de la maternelle du groupe scolaire Saint-Exupéry qui a suscité bien des commentaires sur les réseaux sociaux. Face aux critiques des parents délégués, le directeur des services techniques, avait déclaré au journal Le Progrès, que les propos portées par ces parents ne sont qu’« un tissu de mensonges ». Voilà une réponse que ne va pas améliorer les relations entre les parents et la municipalité.

Mme Le maire, ne s’est pas exprimée sur la déclaration de son directeur, on peut donc en conclure, qu’elle approuve ce qui a été dit ?

Le conseiller municipal, M. Ayvali, qui à ce jour, fait encore partie du mouvement Nous, Vénissieux, a lu une intervention plus ou moins ironique, ce qui a certainement dû agacer notre maire.

« Un fait que vous ne pouvez pas nier et un patrimoine que vous ne pouvez renier, car les écoles sont la propriété de la ville de Vénissieux. Vous allez certainement nous expliquer que : – Si la classe a été inondée c’est à cause des feuilles qui bouchent les -canalisations.. – Si les enfants n’ont pas été placés dans d’autres classes, c’est la faute de l’inspection académique… Il ne manque plus que…. S’il pleut, c’est la faute à Macron, ou encore c’est la faute de la Métropole… Ah, Non, vous ne pouvez plus critiquer la métropole, puisque vous faites partie de l’exécutif….»

Mme le maire a répliqué en précisant que la municipalité a engagé pour 2019, 9 millions d’euros à l’entretien des écoles dont 3 millions pour des opérations courantes.

Autant dire que l’école Saint-Exupéry est passée à travers comme de l’eau, puisque ces inondations arrivent souvent lors de fortes pluies.

Et pourtant son adjoint de la France Insoumise, a précisé que l’école a fait l’objet de 30 interventions courantes en 2019 et 26 depuis janvier. Heu, je pense que les services de la ville n’ont peut-être pas remarqué que la toiture présentait un problème en temps de pluie.

En tout, M. Ayvali demande que le conseil municipal présente un calendrier pour les  travaux de rénovation dans les écoles ? et que des travaux soient effectués dans les écoles vénissianes.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.