Inauguration de la société Gruau : carrossier aménageur

Dans cet article, il ne s’agira pas de parler du gruau, qui par définition, est une sorte de farine très fine, partie granuleuse de l’amande de grain, obtenue par mouture et broyage mais plutôt de la société Gruau installée depuis 2013 à Vénissieux, puisque le groupe s’est agrandie en rachetant l’entreprise vénissiane Lanéry, carrossier-constructeur de vingt-cinq salariés et de 4 millions d’euros de chiffre d’affaires. La société Lanéry, aménageait chaque année à peu près 800 véhicules (pompiers, BTP, véhicules de sociétés).

Le groupe Gruau, qui lui aussi, transforme des véhicules utilitaires (ambulances, véhicules funéraires, camions de pompiers, fourgons de transport bancaire…) conforte donc sa place dans le département et la région.

 

En 2012, carrossier Gruau a même livré au Vatican deux Renault Kangoo ZE transformés dans l’usine berthevinoise. L’un est une papamobile affectée à la résidence d’été du pape de Castel Gandolfo, l’autre une voiture pour la gendarmerie vaticane. 

Le 18 Septembre  2018, le groupe Gruau a misé sur l’Algérie en inaugurant des ateliers :

 

D’ailleurs, la société, a un partenariat avec la ville de Vénissieux, puisque Mme Picard a déclaré lors de son discours qu’elle a aussi en charge l’aménagement des véhicules de la ville : 

« Depuis une quinzaine d’années, la société Gruau/Lanery est un des principaux carrossiers aménageurs de la ville, pour la transformation des véhicules utilitaires de son parc. la Ville confie entre 5 et 10 véhicules de son parc municipal, aux établissements Gruau, pour des travaux allant du simple habillage des cellules de chargement, à des transformations plus complexes, tel que la pose de bennes ou de cellules frigorifiques. »

Et comme je m’y attendais un peu en lisant le discours de l’élue communiste, on a encore eu droit à la fameuse Charte de Coopération, et on a comme l’impression que chaque société qui s’installe, on lui colle au visage ce document, genre « et vous, n’oubliez pas de signer notre charte », faut que l’on dépasse le million -lol-

Bien que la ville compte près 8 600 demandeurs d’emploi, avec une forte majorité de jeunes, Mme Picard, a tenu à souligner que la ville s’investit pour faire venir des entreprises :

« Depuis toujours, Vénissieux s’investit pour inciter les entreprises à s’installer sur son territoire, les accompagner dans leur évolution, et développer des emplois de proximité. C’est le sens du travail de réflexion engagé avec la Ville, afin de trouver un site répondant aux attentes de votre entreprise »

Depuis que cette majorité communiste est aux manettes de la ville et malgré tout ce que dit l’élue communiste lors de ses discours, je me demande bien, pourquoi si la ville s’investie autant pour faire venir des entreprises, le taux de chômage est toujours en augmentation à Vénissieux.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.