Justice : Farid benMoussa « je suis asphyxié financièrement »

On a tous souvent entendu la fameuse phrase « le peuple aura ta peau », et bien dans cette affaire on peut dire que la majorité actuelle a eu le porte monnaie de l’opposant Farid BenMoussa, qui après avoir déposé un recours pour l’annulation des élections métropolitaines et municipales, a perdu en première instance puisque le tribunal a validé les élections.

Quelques jours après, il avait annoncé à la presse et sur les réseaux sociaux son intention de poursuivre son action devant le Conseil d’Etat. Mais entre temps, Michèle Picard (PCF) et le directeur de la médiathèque ont décidé de porter plainte pour diffamation au tribunal de Paris suite à une vidéo postée il y a quelques mois, où il pointait du doigt un problème de sécurité au niveau de la Médiathèque de Vénissieux. La ville de Vénissieux a jugé que les propos tenus étaient diffamatoires. 

Cette affaire qui sera jugée devant le tribunal de Paris va nécessiter des coûts supplémentaires, pour les frais d’avocat mais aussi d’autres, comme le déplacement à Paris puisque, sa présence, bien évidemment son avocat sont dans l’obligation d’être présent.

Faire appel au Conseil d’Etat, représente des frais financiers, dont l’opposant ne peut pas faire face, et on peut le comprendre, et oui, la justice à un coût, même pour un élu de l’opposition qui rappelons le ne touche aucune indemnité, et ne bénéfice pas de la protection fonctionnelle.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.