Yalcin Ayvali et les horaires de la C.A.O

Qu’est ce donc encore cet acronyme dont M Ayvali a évoqué le sujet lors du Conseil municipal du 08 mars 2021.

L’élu de l’opposition, qui après avoir navigué avec le groupe Nous, Vénissieux, a décidé de mener lui même sa barque en déclarant vouloir retrouver sa liberté de parole. Reste à savoir si son embarcation le mènera à bon port.

Quoiqu’il en soit, en attendant d’arrivée à bon port ou siège de maire, il prend souvent la parole au conseil municipal pour donner son avis et cette fois-ci ce sera sur la C.A.O (Commission d’Appel d’Offres), où siègent des élus-es de la majorité et de l’opposition.

Au nom du groupe Union des Vénissians Indépendants, composé de Fatma Loucif-Hamidouche et Yalcin Ayvali, l’élu d’opposition s’est réjoui de la « mise en concurrence et la mutualisation des achats afin de faire baisser es coûts pour la collectivité et mieux gérer l’argent de nos impôts », on pourrait même rajouter et les poules seront bien gardées.

Plus sérieusement, Yalvin Ayvali reste étonné que cette commission ne se réunit qu’à des heures en matinée où les élus de l’opposition ne peuvent pas y participer, et se pose la question :

« Pourquoi tenir des commissions en matinée et pas en fin d’après-midi ou en début de soirée, comme à la métropole ou dans beaucoup d’autres communes ? Pourquoi ces horaires impossibles ? Avez-vous des sujets à cacher ? ou alors, les agendas des élus de la majorité municipale et membre de la CAO, seraient trop chargés ? ».

A cela Mme le maire lui a répondu que

« les élus-es d’opposition ont droit par leur employeur à un temps, heu également, ben oui c’est la loi, parce que justement c’est délibérant et que dans cette commission il y a des fonctionnaires qui viennent expliquer un certain nombre de sujets donc effectivement nous faisons en journée »

Ah bon, parce qu’à la Métropole, il n’y a pas de fonctionnaires qui travaillent aux heures des commissions ? Tout en sachant que l’emploi de certain élu ne leur permet pas de s’absenter de leur fonction professionnelle, et ceci pour diverses raisons d’ordre non pas politique plus plutôt pour conscience professionnelle. L’argument du maire ne semble donc pas avoir convaincu Yalcin Ayvali, qui bien évidemment n’a pas pu répondre à Michèle Picard.

Pour M. Ayvali,  pour un certain nombre d’élus de la majorité sont des professionnels de la politique et que leur métier serait d’être « élu à plein temps et pour certain depuis trop longtemps »
Afin de pouvoir participer à ces commissions, les demandes de décalage des horaires sont restés sans réponse et la municipalité continue de maintenir les commissions en matinées et M. Ayvali, pointe du doigt un éventuel recours :
« Madame le maire, on vous rappelle que la commission d’appel d’offre est un organe délibérant qui est investi par un pouvoir de décision, ce qui signifie que les décisions prises par la CAO pourraient faire l’objet d’un recours pour excès de pouvoir et conduire à des contentieux. »
Ah non encore un recours, décidément notre maire cumule le nombre de recours contre sa politique, est-ce qu’un début ?

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. Le post sur l’intervention de M Ayvali concernant les commissions d’Appel d’Offres ( CAO) et leur tenue matinale ne fait pas état de la réponse implicite de Pierre Alain Millet.

    Cet adjoint considère à mots couverts que ce n’est pas grave que l’opposition ne participe pas aux CAO puisque celles-ci n’ont pas d’utilité. Si ce n’est, de faire augmenter les tarifs des prestations assurées pour la commune.
    En résumé, pour l’adjoint communiste, quand on est pour le service public, on doit être contre les appels d’offres…Etonnant, non ?!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.