La Métropole et No-Ghetto : « un rapport creux et des expressions vides de sens… »

Le jeudi 8 octobre 2020, l’association No-Ghetto a rencontré Véronique Moreira (EELV), vice présidente de la métropole de Lyon en charge des collèges pour parler mixité scolaire et implantation d’un nouveau collège entre Saint-fons et Vénissieux.

A l’occasion de cette rencontre, les membre de cette association ont été contents de constater que la vice-Présidente, partageait entièrement leurs préoccupations et qu’elle estimait que la collectivité et l’éducation nationale devaient enfin agir pour plus de mixité d’origine dans les collèges, de plus Mme Moreira, leur a proposé d’être associés aux travaux préparatoires à la rencontre qui sera organisé avec l’Education nationale, et là en coeur ils dit chanté oui oui vous serez tout sur la mixité scolaire !!!

Hors la commission permanente de la métropole de Lyon s’est réunie le lundi 22 février 2021 pour décider d’une modification de la carte scolaire en raison de l’ouverture à la rentrée 2021 du nouveau collège Gisèle Halimi, situé rue Pré-Gaudry à Lyon 7°… et dans ce rapport on peut entre autre lire :

« La Métropole exerce cette compétence en veillant, du mieux possible, au respect des principes suivants : concertation, continuité entre l’école et le collège, mixité sociale et cohérence géographique des secteurs de recrutement. »

Alors que Mme Moreira a affirmé dans un courrier qu’elle « partageait fondamentalement les mêmes objectifs » que ceux de l’association, et bien selon No-Ghetto « la lecture de cette décision adoptée en catimini par la commission permanente du Grand Lyon ne leur en donne pas encore la preuve ! » et se pose donc plusieurs questions sur la réelle motivation d’une vraie mixité scolaire :

  1. la concertation… mais on ne sait pas qui est concerté.
  2. la continuité entre école et collège… mais on ne sait pas bien ce que cette “continuité” signifie.
  3. la mixité sociale… sans qu’on sache vraiment quels critères sont pris en compte (CSP IPS ? autres ?)
  4. La cohérence géographique des secteurs de recrutement… sans qu’on nous précise pourquoi il faudrait que ces secteurs soient “cohérents” (“d’un seul tenant” serait sans doute une meilleure expression).

« Bref, alors que nous militons depuis plus d’un an pour plus de mixité sociale et d’origine dans les collèges, alors que nous expliquons que la sectorisation est un outil stratégique en la matière, nous découvrons un rapport qui aligne des concepts creux et des expressions vides de sens…»

Comme quoi, y a encore du chemin à faire, et d’énormes barrières à faire tomber

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.