Le Couloud : le Collectif Habitants Intéressés Concernés dénonce le gaspillage

Une lourde rénovation est engagée dans le quartier du Couloud, et essentiellement sur le parc locatif du bailleur, la Sacoviv. Les premiers travaux ont commencé et déjà des mécontentements commencent à être signaler par le Collectifs Habitants Intéressés Concernés (C.H.I.C).

Ce collectif a dans un premier temps, était créé pour s’opposer à certains points de plan NPNRU qui a été présenté à l’ANRU le 16 juillet 2019 pour une rénovation urbaine qui va toucher plusieurs quartiers du plateau des Minguettes, et qui devrait s’étaler sur une période de 10 ans, avec des démolitions d’immeubles, des rénovations, etc … pour un montant total de 500 millions d’euros. Les habitants du Couloud qui font partie de ce collectif, dénoncent « la destruction de logements publics et à la percée de routes dangereuses, polluantes (bruit et odeurs) et coûteuses au milieu d’espaces d’habitations. »

Ce collectif a donc contacté par écrit, M. Millet (PCF), président de la Sacoviv, adjoint au logement à Vénissieux, conseiller métropolitain, afin de l’informer de la situation des premiers travaux qui concernent le remplacement des huisseries au Couloud, qui ont été posées il y a à peine 10 ans, de type PVC double-vitrage 4/12/4 et qui selon le collectif semblent encore en bon état. Toujours selon ce Collectif, « l‘intégralité de ces huisseries encore en bon état et enlevées sont … cassées volontairement dans la cour du « U » – cadres, vitrages, etc. ! » et qui seraient remplacées par … le même matériel (ou à peine plus « performant » au plan énergétique) »

Le collectif d’habitants pense que ces faits sont peu « éco »-compatibles et leur stupéfaction est légitime surtout lorsque l’on sait que le sujet du développement durable est cher à l’élu communiste puisqu’il en a charge de dossier à en tant qu’adjoint du Développement durable sur la ville de Vénissieux.

La question est de savoir, si ces huisseries sont encore en bon état, alors pourquoi les changer, et qu’adviendra t-il de toutes ces fenêtre, feront-elles l’objet d’une seconde vie, ou iront-elles à la démolition ? 

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. Bonjour,
    Merci à ce collectif pour son travail. Ma grand-mère habite au Couloud depuis près de 20 ans, avant ça, elle habitait à côté. Cela fait donc plus de 40 ans qu’elle habite les Minguettes. Quand on voit son logement, c’est honteux. Bien sûr, comme elle habite dans une des deux allées que la SACOVIV veut détruire, ils ne veulent pas faire les travaux de rénovation alors que son appartement est très vétuste. Ma grand-mère ne veut pas partir de son quartier, elle ne supportera pas un déménagement et elle connaît tout le monde ici. Ce n’est pas normal de faire des choses comme ça et elle a droit à ce qu’on refasse son logement comme les autres et qu’on la laisse tranquille, comme beaucoup d’autres habitants de ces deux allées qui ne veulent pas partir. Et puis ce n’est pas normal de dépenser des sommes folles pour détruire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.