Le délégué du Gouvernement s’en va

Et oui, chaque chose a une fin et cette fois-ci, c’est au tour du délégué du Gouvernement de partir vers d’autres cieux. C’est en surfant sur le site de Expressions, qui a pu interviewer M. Laurent de Galard que l’on apprend le départ de M. De Galard qui avait pris ses fonctions en juillet 2016. Un an et demi après il s’en va.

Lors de son arrivée à Lyon, M Galard a fait sa première apparition en visitant la Maison des Services publics, (le service préfecture est aujourd’hui définitivement fermé), le vendredi 01 juillet en la présence de la secrétaire d’Etat à la ville Hélène Geoffroy, du préfet du Rhône, Michel Delpuech qui a été muté à Paris, de Michèle Picard, toujours maire communiste de Vénissieux, et Nathalie Frièr, elle aussi toujours maire de Saint-Fons.

D’autres délégués du gouvernement ont été installés dans plusieurs villes de France, et ces hauts fonctionnaires de l’Etat, sont présent entre autres pour améliorer le cadre de vie des habitants.

Maisalors qu’a t-il apporté dans ses bagages lors de son passage à Vénissieux, et bien selon l’article du journal local Expressions l’Etat a permis d’attribuer des subventions à divers projets : 

  • l’école Simplon : 25 000 euros
  • aides apportées à la charte Entreprises et quartiers : 36 000 euros
  • soutien au rallye de l’emploi intérimaire monté par le CREPI : 10 000 euros.
  • crèche d’insertion : 32 000 euros
  • action de médiation nomade : 20 000 euros à Saint-Fons et Vénissieux cet été, organisée par le MAN (Mouvement pour une alternative non violente). (lire l’intégralité de l’interview de Laurent De Galard dans Expressions → Laurent de Galard quitte un territoire de contrastes

Une interview forte intéressante puisque le délégué du gouvernement a apprécié la ville de Vénissieux, qui est en pleine transformation mais il a aussi constaté la pauvreté qui existe sur le territoire. Je rajouterai que celle-ci touche un grand nombre de la population vénissiane et que la situation ne semble pas s’améliorer.

Le 02 juillet 2016, Le Progrès a publié une interview de Laurent De Galard où il désirait intervenir dans différents domaines : 

L’emploi, notamment en direction des jeunes, car contre le chômage, je ne pense pas qu’on a tout essayé. Il faut faire preuve d’imagination. J’ai quelques idées en la matière. Il y a des bénévoles, des chefs d’entreprise qui sont, j’en suis convaincu, prêts à apporter leur concours. Je vais aussi œuvrer au renforcement de la mixité sociale (logements, collèges), à la prévention de la radicalisation et à la promotion de la laïcité. (Source Le Progrès)

Et bien, tout n’a pas été fait puisque il ne faut pas oublier que le chômage n’a pas vraiment baissé et qu’il touche autant les jeunes que les séniors avec le triste chiffre de 8 000 demandeurs d’emploi dans la commune.

Y aura t’il un autre préfet du gouvernement en charge de nos quartiers ? Pour l’instant c’est la déléguée du préfet qui sera en charge de nos territoires.

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. Cool, quelle idée decrire un commentaire avec un autre pseudo, mais la même adresse IP. Même pas le courage de mettre leur vrai nom. Quel courage, n’est ce pas fatafata ?
  2. IL n’y a plus de délégués du Gouvernement nulle part puisque le dispositif s’arrête ( c’est écrit dans Expressions d’ailleurs)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.