Le délégué du Gouvernement est arrivé !!!

Non, ce n’est pas comme la chanson « Zorro est arrivé », mais c’est le délégué du gouvernement pour les communes de Vénissieux et Saint-Fons, et il se nomme Laurent De Galard. A quoi sert-il, on se le demande, et vous allez me dire, encore un nouveau dispositif, peut-être ? Mais essayons d’y voir un peu plus clair sur sa fonction car selon, Hélène Geoffroy, secrétaire d’État chargée de la Ville :

« Les délégués du Gouvernement ont pour mission de faire vivre l’action publique au service des quartiers »,

Je ne vais pas revenir sur son parcours, qui franchement ne m’intéresse pas trop, d’autant plus que Le Progrès l’a relaté dans son édition du samedi 02 juillet 2016.

Donc M Galard a fait sa première apparition vendredi lorsqu’il s’est rendu à la Maison des Services publics, (le service préfecture fermera définitivement dès le mois d’août), le vendredi 01 juillet en la présence de la secrétaire d’Etat à la ville Hélène Geoffroy, du préfet du Rhône, Michel Delpuech, de Michèle Picard, maire de Vénissieux, et Nathalie Frièr, maire de Saint-Fons. 

Plusieurs délégués du gouvernement ont été nommés en France. Selon le premier ministre, ils interviendront, à titre expérimental, pour une durée d’un an renouvelable une fois, dans le but de « mobiliser de manière coordonnée l’ensemble des dispositifs d’appui au développement des quartiers et à l’amélioration du cadre de vie des habitants ».

Donc, ces hauts fonctionnaires de l’Etat, sont présent entre autres pour améliorer le cadre de vie des habitants. Chouette, on va mieux vivre. Non je déconne. Bien évidemment. Ensuite tout ce petit monde a fait un discours y compris le maire de Vénissieux, et vous retrouvez l’intégralité de son intervention sur son site internet.

Mme Picard, admet que :

Vénissieux change, se transforme, mais les difficultés sociales persistent, notamment en raison du contexte national qui continue de se dégrader

Quand les impôt augmentent, c’est la faute à la baisse des dotations de l’état, et la aussi, c’est encore la faute au contexte national si les difficultés sociales persistent. Bon ce n’est pas tout à fait faux puisque les politiques nationales ont aussi un impact sur la vie des citoyens et des communes.

Si certains quartiers nécessitent la mobilisation et le renforcement de moyens exceptionnels, ils doivent, avant tout, bénéficier des actions de droit commun, que ce soit en termes d’emploi, d’éducation, de sécurité. La dimension sécurité est indissociable du développement de la ville pour améliorer la vie des habitants.

Donc si je comprends bien, la vie des habitants ne s’améliorera pas si l’on n’associe pas la dimension sécuritaire. OK, suis d’accord, le maire de Vénissieux peut-il  m’expliquer certains pourcentages du budget primitif 2016

  • Démocratie locale 6 % (5.6 M€)
  • Culture 9% (7.9 M€)
  • Prévention-Sécurité 3% (2.8M€)

Y a comme dirait l’autre, un schmiblic. Certes comme le dit souvent Michèle Picard (PCF), l’’État doit assurer le régalien : police, défense, justice mais alors que la population vénissianne demande plus de sécurité, face aux incivilités et à l’insécurité, on se demande bien pourquoi le budget Prévention-Sécurité à Venissieux n’est que de 3%.

Je ne vais pas reprendre la totalité du discours de Mme le maire de Vénissieux, mais elle a évoqué, la 4ème fleur, de l’atelier santé-ville (peut-être que le Dr Dureau conseiller municipal PS, pourrait nous en dire un peu plus), de la poursuite de la rénovation urbaine, de la fameuse charte de l’emploi, etc etc…

Pour terminer je reprendrai une phrase du député de la 14ème circonscription. Yves Blein

Concentrer l’action publique de manière thématique et géographique, c’est sans doute la meilleure façon de faire la démonstration d’une République en actes dans les quartiers prioritaires de la ville.

Bon, souhaitons la bienvenue à Laurent De Galard, délégué du gouvernement et nous ferons le bilan de son travail dans un an, et peut-être que M. Kessi organisera un café débat avec ce nouveau représentant de l’Etat pour nos quartiers.

Les 12 agglomérations concernées

  • – Trappes (Yvelines) : quartier des Merisiers-Plaine de Neauphle ;
  • – Mulhouse-Illzach (Haut-Rhin) : quartier Drouot-Jonquilles ;
  • – Avignon (Vaucluse) : quartier Monclar-Rocade Sud ;
  • – Marseille : 15e arrondissement ;
  • – Amiens : quartier Nord ;
  • – Grigny (Essonne) : quartiers Grande-Borne et Grigny 2 ;
  • – Roubaix-Tourcoing : quartiers Blanc-Seau, Croix-Bas-Saint-Pierre et Bourgogne ;
  • – Sevran-Aulnay (Seine-Saint-Denis) : quartier Montceleux-Pont-Blanc ;
  • – Toulouse (Haute-Garonne) : quartier Grand-Mirail ;
  • – Vénissieux (Rhône) : quartiers États-Unis Langlet-Santy et Duclos-Barel ;
  • – Mantes-la-Jolie (Yvelines) : quartier Le Val Fourré ;
  • – Cayenne : quartiers non précisé

Qui sont-ils, où interviennent-ils ?

  • > Sylvie Feucher, préfète, est nommée coordinatrice nationale des délégués du gouvernement.
  • > Denis Bouclon, proviseur du ministère de l’Éducation nationale, est nommé délégué du gouvernement à Amiens (Somme).
  • > Gildas Barruol, administrateur général titulaire, est nommé délégué du gouvernement à Mulhouse, (Haut-Rhin).
  • > Vincent Lena, conseiller maître à la Cour des comptes, est nommé délégué du gouvernement à Grigny (Essonne).
  • > Halim Abdellatif, directeur de projet contractuel, est nommé délégué du gouvernement à Mantes-la-Jolie (Yvelines).
  • > Olivier Vandard, inspecteur d’académie, ministère de l’Éducation Nationale, est nommé délégué du gouvernement à Trappes (Yvelines).
  • > Laurent de Galard, administrateur général, est nommé délégué du gouvernement à Vénissieux-Saint-Fons (Rhône).
  • > Julien Tranier Lagarrigue, inspecteur de la Jeunesse et des Sports, est nommé délégué du gouvernement à Avignon (Vaucluse).
  • > Frédéric Vion, administrateur territorial hors classe, est nommé délégué du gouvernement à Toulouse (Haute-Garonne).
  • > Laurence Milliat, directrice d’hôpital, est nommée déléguée du gouvernement à Marseille (Bouches-du-Rhône).
  • > Henrietta Van Keeken, proviseur est nommée déléguée du gouvernement à Cayenne et à Kourou (Guyane).
  • > Laurent Pidoux, administrateur territorial, est nommé délégué du gouvernement à Roubaix/Tourcoing (Nord).

A lire → Le dispositif des délégués du Gouvernement

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. D accord avec toi Abdel: un débat au café de la paix …avec ce Mr qui a un nom à particule…le mettre tout de suite dans le chaudron…et le mettre sur l emploi…nom d une pile il y a 29000 emplois à venissieux…45000 sur le bassin local et 7000 chômeurs à venissieux!! Un cancer social qui se transmet de génération en génération. ..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.