Le droit de réponse du droit de réponse !!!!

Mme Picard, qui semble comprendre les ficelles juridiques a décidé d’utiliser son droit de réponse suite à l’article des Potins d’Angèle sur le recours de M. Farid Ben Moussa qui conteste le résultat des élections et, que l’élue communiste déclare avoir des doutes sur « le sérieux des analyses juridiques de Monsieur Farid Ben Moussa. »

Ce droit de réponse envoyé au journal satirique lyonnais a surpris la rédaction de cet envoi en lettre recommandée : 

« Les Potins sont sensibles à l’honneur que leur fait Michèle Picard par cette démarche. Bien que l’information soit également parue dans plusieurs autres journaux, ils sont les seuls à être destinataire d’une lettre recommandée. Enfin, depuis le temps qu’ils essaient en vain d’obtenir des réponses aux questions qu’ils posent à la mairie de Vénissieux, en voilà une. PG » (Les Potins d’Angèle)

Mais la maire communiste ne s’arrête pas là, puisqu’elle se réserve le droit d’user de l’article 226-10 du code pénal relatif à la dénonciation calomnieuse pour porter plainte.

Les Potins d’Angèle DROIT DE REPONSE de Michèle Picard

Sitôt le droit de réponse de Mme Picard publié sur le site internet des Potins d’Angèle, le vénissian Farid Ben Moussa a aussi décidé d’user de son droit de réponse :

Le droit de réponse au droit de réponse de Michèle Picard
Mme Picard, j’ai lu avec amusement votre droit de réponse que vous avez envoyé au journal Les Potins d’Angèle. Comme à vos habitudes, l’agressivité suinte de chacune de vos phrases. Mais je ne suis pas là pour vous donner une leçon de savoir être, çà c’est cuit depuis fort longtemps. Vous mettez en doute mes qualités en droit pour faire un recours contre l’élection municipale mais à ma connaissance, il me semble que je débrouille assez bien, car malgré vos avocats payés par nos impôts, je vous ai fait condamné à 500 euros pour poursuite abusive, il y a 2 ou 3 ans. De plus, avec mes minuscules connaissances j’ai fait invalidité le Conseil Citoyen de Vénissieux (cas unique en France) où vous aviez placé vos cohortes de communistes et autres zélés affidés. Vous rejetez mes arguments sous prétexte que l’écart de 300 voix sur 30 000 électeurs est trop important, 1% me semble faible, surtout en période de pandémie. Puis vous partez sur une argumentation qui n’existe pas dans mon recours, il faut parfois savoir lire plutôt que se fier aux brèves de comptoirs. Mais vous brandissez, tel comme un étendard, la possibilité de me poursuivre pour dénonciation calomnieuse en faisant référence à l’article 226-10 du code. C’est vrai que c’est une habitude chez vous de poursuivre blogueurs et opposants politiques devant les tribunaux. Il est vrai aussi que les poursuites « baillons » sont souvent utilisés par des élus pour faire taire les opposants. Pour ma part je maintiens les courriers envoyés au tribunal administratif précisant que les moyens financiers de la municipalité, donc de l’argent public, ont été utilisé à des fins de propagande électorale. Finissons par une note humoristique puisque votre droit de réponse a été envoyé à un journal satirique Les Potins d’Angèle « Viens on enterre la hache de guerre ? Tu démissionnes, tu rends l’argent et on oublie tout » Farid Ben Moussa

Y aura t-il un autre droit de réponse, de la part de l’élue communiste, les paris sont lancés !!!

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.