Les espaces verts à Vénissieux

On a tous constaté que les espaces verts diminuent à certains endroits de la ville, malgré ceux que disent nos chers élus. Les bienfaits des espaces verts permettraient d’après une étude de réduire le taux de mortalité. Bon je ne suis pas experts en écologie, mais personnellement j’aimerai vivre dans un endroit ou quand je me lève, je ne suis pas en face d’un immeuble ou d’un local à poubelle, comme c’est souvent le cas aux Minguettes. Que pense les habitants du quartier Herriot-Cagne qui voient pousser devant leur immeuble, trois nouveaux bâtiments et pour construire la mairie a donné des permis de construire sur un espace vert qui faisait la joie des habitants du quartier. Je vous mets ci-dessous un article concernant les bienfaits des espaces verts en ville parue sur le site Internet http://www.huffingtonpost.fr/2013/06/21/les-espaces-verts-reduiraient-la-mortalite-dans-les-villes_n_3471805.html?ir=France.

ENVIRONNEMENT – Avis aux mairies. Implanter parcs, jardins et autres espaces verts dans une ville n’est pas qu’un fantasme d’urbaniste. Il s’agit en fait d’un véritable sujet de santé publique. Selon des chercheurs de l’Office américain des forêts, les arbres permettraient de limiter considérablement la pollution aux particules fines, causes d’inflammation pulmonaire, d’athérosclérose et de problèmes cardiaques. En clair, les arbres sauveraient des vies. L’étude, publiée dans la revue Environmental pollution, a consisté en un calcul du taux de particules fines sur plusieurs grandes villes des Etats-Unis. Les chercheurs ont mis à contribution le programme BenMAP, mis en place par l’Agence américaine de protection environnementale (EPA), afin d’évaluer l’impact du changement de la qualité de l’air sur la santé des citadins. Ils ont aussi utilisé les statistiques du recensement 2010 et le logiciel i-Tree, servant à calculer la réduction du taux de particules fines dans l’air.

La plus grosse diminution de particules fines ces dernières années a eu lieu à New York et à Atlanta, les villes avec le plus d’arbres. A Atlanta, la baisse de particules fines représente environ 64,5 tonnes par an. En comparaison, dans une ville beaucoup moins boisée, telle que Syracuse, dans l’état de New York, la réduction annuelle est de 4,7 tonnes.

La répercussion sur la mortalité est elle aussi impressionnante. A Atlanta, les forêts urbaines ont permis de sauver 1 personne pour 365.000, contre 1 personne pour 1,35 million à San Francisco. Un véritable fossé, qu’explique Michael Rains, directeur de l’office des forêts américain: « Ces recherches montrent à quel point les forêts urbaines ont importantes à l’assainissement de l’air et de l’eau […] et à la qualité de vie d’une ville. »

Pour abonder dans le sens de Michael Rains, rappelons que de précédentes études avaient déjà démontré que les espaces verts augmentaient le bien-être des riverains. La joie d’habiter près d’un peu de verdure équivaudrait en effet à un tiers du bonheur apporté par un mariage ou un dixième du bonheur que procure une embauche.

Enfin, pour revenir sur le domaine de la santé pur, d’autres chercheurs ont prouvé que lorsque la mortalité des arbres augmentait, celle des hommes aussi. Voilà qui devrait nous inciter à prendre soin de nos parcs et forêts, surtout en milieu urbain où la population n’a de cesse d’augmenter. Un documentaire diffusé sur Arte nous donne quelques pistes:

L'info c'est le partage !.

6 Commentaires

  1. Il faut effectivement en parler mais il faut savoir que la mairie n’a rien distribuer aux minguettes, elle se contente de mettre dans nos boites la propagande de sa façon de voir la ville
  2. .j »en parle autour de moi pour que les personnes s’impliquent sur l’avenir de leur ville. Faites en autant, parlez en sur votre site pour que nous ayons la ville que nous souhaitons. Merci
  3. Il y a des infos sur le PLU-H sur le site de la ville de Vénissieux et la réunion publique du 3 juillet a été annoncée par des tracts dans nos boîtes aux lettre. La prochaine réunion publique aura lieu je crois, le 5 septembre.
    Je ne dis pas ça pour défendre la Mairie, je n’ai aucune accointance avec un quelconque parti politique, je suis une simple habitante de Vénissieux très inquiète de l’avenir de sa ville.
    Je parle
  4. Merci pour l’info, mais c’est ce genre d’information que l’on ne publie pas dans les revues de la mairie afin que les gens ne puissent pas donner leurs avis et ainsi adopter des PLU sans problèmes.
  5. concernant l’avenir des espaces verts à Vénissieux, vous avez la possibilité de vous exprimer dans le cadre du PLU-H (Plan local d’urbanisme et de l’habitat.)
    Soit sur des cahiers de concertation en mairie, soit sur Internet : http://www.grandlyon.com/mavilleavenir

    Si les vénissians ne donnent pas leur avis, ils n’auront que ce qu’ils méritent, une ville entièrement dessinée par les élus…

  6. L’avenir des espaces verts à Vénissieux rentre dans le Plan Local d’Urbanisme et d’habitat (PLUH)
    Vous avez la possibilité de donner votre avis sur les registres en mairie ou sur le site
    http://www.grandlyon.com/mavilleavenir
    Si les vénissians ne donnent pas leur avis, ils n’auront que ce qu’ils méritent à savoir une ville uniquement dessinée par les élus…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.