Les masques en tissu sont-ils efficaces

La ville de Vénissieux a mis en ligne une information sous forme d’un appel aux couturières et couturiers vénissians pour la fabrication de masques en tissu. Et tout ceux qui possèdent une machine à coudre peuvent s’inscrire par téléphone au 04 72 21 44 44.

La ville s’est engagée à fournir le tissu et les accessoires, le modèle et les consignes de production et de distribution. Mais la fabrication de ces masques barrières, ne doit pas être pris à la légère et il faut scrupuleusement suivre les consignes de l’AFNOR (Agence Française de Normalisation), pour que ces masques puissent au moins être efficace.

Mais faisons un petit rappel de l’utilité des différents masques, qui’ils soient chirurgicaux, ou FFP1, FFP2, FFP3… car chacun à ses propres caractéristiques :

  • Les masques chirurgicaux
    • Le plus souvent en papier, ils valent quelques centimes d’euros. Ils sont utiles pour les personnes malades. En les portant, elles évitent de contaminer leurs proches, car ils empêchent la projection de gouttelettes infectées, lors de toux ou d’éternuements
      • Ils ne protègent pas contre des particules en suspension dans l’air
      • Ils sont confortables à porter
      • Ne peuvent pas être réutilisés, et doivent être changés toutes les quatre heures et jetés.
  • Les masques FFP
    • Ils possèdent un dispositif de filtration. Ils protègent l’entourage, mais surtout le porteur du masque contre les projections de gouttelettes et les particules en suspension dans l’air
    • Filtrent environ 94% des particules d’environ 0,6 micromètre (0,0006 millimètre) présentes dans l’air inspiré.

Et les masques en tissu ? Selon un article de FranceTVInfo, ils ne font pas l’objet d’homologation et il est donc difficile de juger de leur efficacité. De plus certains spécialistes restent partagés. Et toujours selon cet article « ces derniers sont au moins d’accord sur un point : le masque en tissu ne permet pas de se protéger efficacement d’une contamination par un virus ».

Malgré ce doute, porter un masque en tissu, ne semble pas être dénué d’intérêt, puisque cela permet de diminuer la propagation et en porter un est « mieux que rien ». Donc si vous opter pour un masque en tissu, puisque la ville propose gentiment de vous offrir tout le nécessaire pour le fabriquer, il faudra suivre à la lettre le mode d’emploi de l’AFNOR et pour son utilisation il faudra suivre aussi certaines consignes :

  • il faudra le laver après chaque utilisation de 3 à 4 heures maximum
  • Le lavage de celui-ci doit se faire à la machine à laver sous une température de 60 degrés pendant 30 minutes.
  • Il ne doit pas être sécher à l’air libre, mais plutôt un sèche linge

Une petite vidéo sur l’utilisation des masques en tissu lavables :

Tutorial pour la fabrication de masque barrière → AFNOR_MasquesBarrieres

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. etes vous vraiment sur déjà et je commencerai par cela que le confinement a Vénissieux soit bien respecté, car tous les jours des gamins jouent dans les quartier et que l ont ne me disent pas, ils ont droit , oui une heure mais pas des apres midi durant, car si vous voulez que le pic s arrete, il faut commencer par cela, un conseil d une citoyenne

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.