Les tweets du maire : aucun sur l’éducation, un pour la précarité menstruelle

L’élue communiste qui est aux manettes de la ville avec ses alliés-es PS, EELV, France Insoumise, a des comptes dans les réseaux sociaux, donc FaceBook, et Twitter. 

Le compteur de tweet explose lors des conseils municipaux, mais pas que, puisqu’il lui arrive de tweeter les inaugurations, ses conférences de presse, ses passage à la Métropole etc etc.

Récemment la secrétaire d’état à l’Education prioritaire, Nathalie Elimas, était de passage à Lyon et à donc fait un petit saut à Vénissieux, pour visiter le collège Jules Michelet. Bon, entre nous, elle aurait mieux fait de se rendre au collège Paul Eluard, et ainsi soutenir les professeurs qui ont été agressés, en se rendant à l’arrêt de Tram.

Etait présent à cette visite, le représentant de la Préfecture mais aussi Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, qui accueillait donc dans sa ville, une ministre LREM

Alors que la jeunesse et l’éducation sont des thèmes dont l’élue communiste, y attache beaucoup d’importance, on ne trouve aucun tweet sur le compte de Mme Picard, du passage de la secrétaire d’Etat à l’Education, ce qui est quand même assez étonnant de la part de la première magistrate de la ville. Le journal Expressions a bien évidemment fait un article sur le passage de la secrétaire d’état, mais aucune photo de Mme Picard n’a été publié sur leur site. A croire que ces deux là ne voulaient pas se faire prendre en photo ensemble, puisque sur le tweet de Nathalie Elimas, l’élue communiste n’y apparaît pas, comme si elle était absente, d’ailleurs, elle n’a rien publié sur son site internet, histoire de dire, l’éducation n’est pas que du domaine régalien mais aussi municpal.

Pourtant en tant que vice-présidente à La Métropole en charge de l’égalité femmes-hommes, elle a tweeté son intervention, lors de sa présence avec Henri Pais (responsable régional de l’association Règles élémentaires) pour annoncer une opération de mobilisation contre la précarité menstruelle. 

Le journal local vénissian en a même fait un article, avec un jeu de mots très subtil « La Métropole veut changer les règles »

On pourrait nous aussi faire un jeu de mots, par rapport au tweet de Mme Picard, éducation 0, précarité menstruelle 1

L'info c'est le partage !.