Michèle Picard : « Immense travail accompli à Vénissieux, dans tous nos quartiers »

Los du conseil municipal du 16 décembre, il était question du débat d’orientation budgétaire, en fait il s’agit de money it’s money . Le débat d’orientation budgétaire donne les grandes lignes qui servent à l’élaboration du budget de la Ville pour l’année 2019. 

Plus sérieusement. Michèle Picard, lors de son intervention a déclaré « je me dois de dire la vérité aux Vénissians, et aux agents de nos services. […] que nous avons su convaincre le préfet de l’immense travail accompli à Vénissieux, dans tous nos quartiers »

Wouep comme dirait Bichon. Quel immense travail accompli ? Mme le maire a certainement entendu, lors des assemblées générales de quartier, le mécontentement des habitants, qui ne semblaient pas vraiment satisfaits. Quant à M Millet (PCF) adjoint au logement, il a écrit sur son site internet que l’on ne peut pas parler d’orientation budgétaire sans mettre en parallèle le contexte économique et social de la France, et il prend même comme exemple la Chine. 

« Mais cela nous confirme qu’on ne peut parler d’orientation budgétaire pour la ville sans l’inscrire dans le contexte économique et social de la France. Si une grande partie du monde connait une croissance continue depuis des années, la France stagne avec la zone euro. La Chine continue un développement de plus en plus qualitatif avec des salaires ouvriers en hausse rapide, au niveau de la Grèce ou du Portugal. »

Au niveau de la presse locale, le journal Expressions, largement subventionné par la ville de Vénissieux, publie un article dont le titre est « Orientations budgétaires 2019 : la prudence est de mise », et Le Progrès pose la question le poids du budget et du nombre d’employés « 1 344 agents à la mairie : un poids budgétaire excessifs »

En tout cas, sur le débat d’orientation budgétaire, l’article du Progrès donne quelques chiffres :

  • Dépense de fonctionnement : 92.1 M€ contre 89.5 M€ en 2018
  • Dépenses de personnel : 62. M€ contre 61.2 M€ en 2018

La petite bonne nouvelle, est que la dette par habitant est en baisse, et que la ville de Vénissieux n’a pas d’emprunt toxique (Un emprunt toxique, c’est un emprunt structuré qui a mal tourné) et pas de hausse de la fiscalité pour 2019 et 2020. Tu m’étonnes, les municipales sont prévues pour l’année 2020, faudrait surtout, ne pas se mettre les électeurs à dos. 

Concernant les dotations de l’Etat, Mme le maire, n’a cesser de nous faire rappeler qu’elles sont en diminution, ce sera pas le cas pour 2019, puisque le montant est de 15.3 M€ de dotation de solidarité urbaine contre 14.6 M€ en 2018.

Je vous rassure, c’est trop technique, pour y voir clair. Ce qui est certain est que le nombre d’agents est de 1 344.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.