Michèle Picard : les voeux à la presse

En ce début d’année, c’est la période des voeux, et Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, s’est présentée au Club de la Presse à Lyon, pour souhaiter ses voeux aux journalistes. Et elle a même posté une petite vidéo sur son compte Twitter.

N’ayant pas été invité, je me suis donc contenté du texte de son intervention publiée sur le site MichèlePicard.com

Comme à son habitude une longue intervention ou elle a entre autre, parlé des baisses des dotation de l’Etat. On a l’impression que c’est devenu un rituel de le rabâcher assez souvent. 

On sait que le maire de Vénissieux se présentera aux élections législatives de 2017, et on a l’impression que son intervention est un discours de pré-campagne électorale puisqu’elle déclare que :

On retrouve cette colère en France. En l’espace d’un mois, deux présidents de la République et un premier ministre, ont été éjectés de la course présidentielle […] D’une démocratie citoyenne espérée à l’usage du 49-3, sur des textes clés, qui engagent l’avenir du salarié et de la représentation syndicale, qui a fracturé l’espérance du peuple de gauche ? J’avais dit en 2012, à l’aune de ce quinquennat, que la gauche n’avait pas le droit d’échouer, encore moins de trahir les classes populaires, ouvrières, tous ces millions de Français, dans le besoin et l’urgence sociale.

Bon ensuite elle est revenue, sur l’ouverture du groupe scolaire Flora Tristan et de la nouvelle rue Guy Fisher et sur les récompenses pour le réseau de chaleur. Cool, tiens donc elle a oublié de parlé de la récompense pour la 4ème fleur ?

inauguration de la seconde chaufferie biomasse, avec à nouveau, deux récompenses pour notre réseau de chaleur et notre plan climat, lauréat 2016 du label éco réseau de chaleur par Amorce, pour la maîtrise de ce service public, et par le label Cit’ergie.

Et pourtant je croise un certain nombre de vénissian du plateau des Minguettes, du Monery, qui se plaignent du chauffage ? Ah non, ce n’est pas la faute de la ville, ni de la chaufferie, mais peut-être des bailleurs. Mais lorsque l’on appelle la hotline, on est renvoyé chez Dalkia. Cool, genre, c’est le chien qui se mord la queue. 

Question Economie, elle a parlé aussi de la Charte de Coopération, et de la société Carso, qui va s’agrandir !!! Tiens la fameuse Charte signée par les entreprises qui s’engagent, à ma connaissance, à prendre des stagiaires. Heu, après un deuxième mail, j’attends toujours la réponse d’une de ses sociétés implantées à Vénissieux !!!

Elle s’en est pris à l’opposition qui selon elle « ne cesse de dénigrer Vénissieux »

Une opposition locale qui, en pratiquant la surenchère démagogique et la division, ne cesse de dénigrer Vénissieux. PS en tête, ils s’en prennent même, dans des propos blessants et humiliants, à nos agents, aux hommes et aux femmes qui se déploient sans compter sur le terrain, pour répondre à l’urgence sociale des Vénissians

On verra bien, ce que va répondre l’opposition ?

Je ne vais pas revenir sur la totalité de son discours, et si vous voulez vraiment savoir ce qu’elle a dit, il suffit de faire un petit clic sur son site.

Elle a quand même précisé que :

Nous avons aussi besoin de la presse, de sa présence à Vénissieux, du récit, critique ou pas, qu’elle entretient au quotidien, et du vivre ensemble auquel elle contribue.

Et la presse alternative venissiane gérée par des blogueurs indépendants, elle en pense quoi ?

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.