Michèle Picard : « un furieux problème d’adresse »

Mme Picard, maire communiste de Vénissieux, aurait-elle un furieux problème d’adresse, à priori c’est qui ressort de l’article des Potins d’Angel en date du 02 mai 2019.

Mais, pourquoi ne pas remonter un peu le temps, et essayer de comprendre l’importance de cette information. Vous ne le savez peut-être pas, mais pour se présenter à une élection municipale il faut obligatoirement y être résident fiscal. Pour être plus précis, pour être candidat dans une commune, il faut justifier d’un lien avec celle-ci. Ce lien doit être personnel, il ne peut pas être simplement affectif ou résulter de racines familiales.

 Cette attache apparaît à travers :

  • soit la qualité d’électeur de la commune
  • soit la qualité de contribuable de la commune.

Le candidat(e) doit justifier d’une attache avec sa commune d’élection. Il (elle) peut le faire de deux manières : avoir la qualité d’électeur de la commune où l’on se présente, autrement dit être inscrit sur les listes électorales. Ou bien être redevable d’une des contributions directes de la commune au 1er janvier 2014. En d’autres termes, payer ou être exonérer, des impôts locaux car vous êtes locataire ou propriétaire sur cette commune. 

De ce côté là pas de problème, Michèle Picard a bien une adresse sur Vénissieux, mais selon l’article des Potins d’Angel, il s’agirait d’une adresse de la responsable des relations presse de la mairie de Vénissieux et répondrait « non » quand un journaliste de ce journal essaye de joindre l’élue en question. Ah ben chat, c’est pas bien de ne pas répondre à la presse !!!

Ben quoi, elle a le droit d’être en co-location, ou alors cette adresse correspond à un immeuble avec plusieurs logements. Que nenni, nous dit l’article puisque cette adresse est une maison particulière.

Au regard des infos officiels, notre maire est à priori légitime pour avoir été candidate aux élections municipales. Maintenant, moralement, un maire doit-il forcément habiter sa commune pour bien comprendre ce qu’il se passe réellement sur le terrain. Moi je pense que oui. Je pense que tous les élus, maire, adjoint, conseiller, devraient habiter sur le territoire où ils siègent, et cela ne semble pas être le cas pour certains de nos élus même si pour la plupart ils ont des attaches vénissianes.

Autre bizarrerie relevé par le journaliste, un certain collectif des Femmes de Vénissieux, qui contre vents et marées vient défendre la maire lorsqu’elle est attaquée par des soi-disant misogyne avec des propos ‘sexistes et machistes ». A noter aussi que l’adresse de ce collectif, se trouverait au 5 avenue Marcel Houël, qui est aussi l’adresse de l’hôtel de ville de Vénissieux mais ce n’est pas tout puisque la responsable à joindre pour contacter ce collectif, porterait le même nom qu’une chargée de communication de la mairie avec le même numéro de téléphone.

Selon les Potins d’Angel, ce collectif ne serait enregistré nul part, puisque le journaliste n’a trouvé aucune trace dans le fichier du ministère de l’Intérieur, chargé des associations, et rien non plus dans le répertoire des associations de la Métropole.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.