Migrants aux Minguettes : le stop de Michèle Picard

La mairesse a tranché, elle ne veut pas plus de nouveaux migrants aux Minguettes et le Préfet a pris en compte la demande de Michèle Picard (PCF), le résultat est que l’Entraide Pierre-Valdo ne signera pas de bail longue durée pour la résidence de La Roseraie, qui cela dit est déjà sur les lieux depuis le printemps dernier et où sont hébergés une centaine de personnes. 

Rappelons que l’Entraide Pierre-Valdo, est une association financée par l’Etat qui a vocation à prendre en charge des demandeurs d’asile ainsi que l’intégration des réfugiés.

Pour la mairesse communiste, le devoir de solidarité n’est pas mis en cause, et selon l’article du Progrès, Michèle Picard se défend en soulignant que Vénissieux a pris sa part dans l’accueil des demandeurs d’asile :

Nous avons toujours pris notre part dans ce domaine. C’est d’ailleurs ce qui explique sans doute qu’on pense souvent à nous…

Selon l’élue communiste, d’autres problématiques viendraient se greffer si de nouveaux demandeurs d’asile avaient intégrer la résidence La Roseraie, telles que la scolarisation des élèves. Ok, mais alors pour les nouvelles constructions qui se trouvent à proximité, n’y aurait-il pas aussi une problématique de scolarité ?

Du côté de la Préfecture on ne peut que déplorer cette décision de la ville de Vénissieux et prendre acte de ce refus. 

Tout en regrettant « l’obstination » de la maire de Vénissieux dans ce dossier car, « il ne s’agissait pas d’un nouveau CAO pour migrants. Les populations ciblées (demandeurs d’asile, réfugiés) sont en effet déjà engagées dans une démarche d’insertion. »

Maintenant je me pose vraiment la question à savoir si la raison invoquée par Mme le Maire est vraiment la vérité, où du fait des nouvelles constructions qui se font actuellement dans ce quartier, car la bétonneuse a encore frappé :

Il ne faut pas rajouter des difficultés aux difficultés, au risque de pénaliser l’opération de rénovation en cours qui vise à créer un quartier mixte avec de l’activité économique et des logements. (Michèle Picard)

En tout cas il est clair que pour Michèle Picard, la résidence La Roseraie doit revenir à sa première vocation, c’est-à-dire une résidence inter-générationnelle

Tu m’en diras tant, comme dirait l’autre !!!

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.