« Le Miroir » un dynamisme qui coûte cher

MiroirDernièrement le blog Expressions se félicitait de la première pierre posée ce jeudi 26 juin de ce projet en titrant son article par “Le Miroir”, comme un reflet du dynamisme retrouvé de Vénissieux. Ouah chouette, grâce à cet immeuble, Vénissieux va retrouver son dynamisme. Mais faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des « cocos » heu des canards sauvages. 

Essayons un peu de décortiquer ce projet qui se trouve au coeur du centre-ville de Vénissieux et à proximité de la gare, un immeuble de 5 700 m² en R+4 pour accueillir des commerces, des bureaux et une salle événementielle, et oui vous avez bien lu, une salle événementielle. Projet tant voulu par Mme le Maire et son ex adjoint à l’urbanisme Mr Thiviller. 

Dans un premier temps on peut dire que le chantier a pris du retard puisque la première pierre devait être posée avant les élections municipales. L’immeuble devait être disponible en 2015 et maintenant la livraison est prévue pour 2016. Sur ce site vous trouverez les détails et prix de commercialisation des locaux (impressionnant) → loyer « Le Miroir »

Le promoteur est Art de Construire, et l »architecte de ce projet François PINERO qui a été dans le comité de soutien de Mme Picard pour les élections municipales de 2014 (http://www.expressions-venissieux.fr/mille-sept-cents-soutiens-la-liste-de-michele-picard).

En réfléchissant un peu plus, je me suis demandé, mais qui occupera les immeuble de bureaux de 5 700 m². D’après « Expressions », « 3 500 m² seront occupés par Pôle emploi, ainsi que par la Sacoviv et le Syndicat intercommunal des technologies de l’information pour les villes (Sitiv) ». Le SITIV dont le président est Pierre Alain Millet, adjoint au Logement / Développement durable et Energies. Tiens donc comme c’est bizarre, on retrouve la Sacoviv et le Sitiv. En passant la Sacoviv annonce des réajustements sue les acomptes de charges, les locataires apprécieront.

Ces deux sociétés ont-ils les moyens financiers de s’installer dans les nouveaux locaux ?

Que deviendront les anciens locaux du Sitiv ?

De la Sacoviv ?. De plus il faut savoir que la Sacoviv devra faire des travaux, pour aménager une surface pour l’atelier et le magasin de fournitures (donc travaux et trouver de l’argent pour ses travaux).

Donc il reste encore 2 500 m² qui n’ont pas encore trouvé acquéreur. Des commerces sont prévues en rez de chaussée ainsi qu’un restaurant à « positionnement gastronomique« . Ah bon cela veut dire quoi. Car comme on peut le voir sur la plaquette, il est prévue un grand espace événementiel et des bureaux tertiaires → Plaquette-LE-MIROIR

Bref tout ceci est encore un peu flou car d’autres sociétés devaient prendre des locaux mais se sont vite désistées. On se demande bien pourquoi ?

Sur 5 700 m² de cet immeuble, le promoteur ou plutôt la ville lui a trouvé trois acquéreur(pôle emploi, sacoviv, sitiv), donc on peut dire que Art De Construire trouve des difficultés de commercialisation pour cette opération. Mais la ville de Vénissieux a du donner des garanties sinon quel est l’intérêt d’un promoteur s’il ne trouve pas d’acquéreur. 

Bon, je crois que cela commence à devenir compliqué. Il faudra surveiller de près le financement de ce projet ainsi que les futurs locataires ou propriétaires de ses locaux.

Ah encore une petite dernière, je vous laisse apprécier le discours de Mme le Maire lors de la pose de la première pierre, elle voit la vie en rose, heu pardon en rougeDiscours PICARD

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. un jour vénissian a déposé un projet, il voulait ouvrir un restaurant 600000 euros sa petite affaire. Et bien après une brève rencontre avec l’équipe du bloc de l’EST, comme vous le dites cher monsieur, on lui a imposé des règles peu communes pour un restaurant..pas de restauration le soir..etc..Il s’en est allé à Lyon 2 ou la maire de droite lui a ouvert les bras. Ce chef d’entreprise vénissian, qui n en était pas à sa première affaire, s’est finalement installé sur la presqu’îles. En faite les staliniens, lorsqu ils l’ont vu, ils ont tout de suite pensé qu’il voulait ouvrir un Kebab…
    Voilà c’était juste pour vous informer de cette petite anecdote qui dénote de l’esprit mesquin et archaïque des staliniens
    LBK
  2. donc 50% de ce beau bâtiment va être pris en charge par la collectivité, pourquoi pas l’avoir fait soit même plutôt que filer du pognon à un promoteur apparenté communiste?
    un moment faudrait que les vénissians ouvre les yeux sur les arnaques de nos « amis » du bloc de l’est

    SINON PETITE IDEE pourquoi ne pas demander au restaurant KGB de gerlan si il veule pas s’installer
    ca fera couleur local

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.