Municipales 2020 : L’appel de Millet

Et bien on ne peut pas trop savoir si c’est un appel ou un cri de désespoir, ou d’espoir, tout dépend ou l’on se situe politiquement, lorsqu’on lit le texte paru sur l’idéologue de la ville, adjoint communiste au logement, conseiller métropolitain et Président de la Sacoviv, le nommé Pierre Alain Millet.

Mais quelle mouche l’a piqué pour parler des municipales de 2020 alors qu’aucun candidat de la majorité n’a daigné encore annoncer sa candidature. Seul un élu de l’opposition a clairement précisé qu’il sera candidat à la mairie de Vénissieux pour 2020, que Dieu tout puissant l’entende, mais chut, faut respecter la sacro sainte laïcité. Vous l’aurez compris, c’est de l’humour un peu décalé.

Mais revenons un peu sur le texte de sieur Millet car il faut vraiment décortiquer chaque ligne. 

Dans un premier temps il revient sur les élections européennes sans toutefois préciser que c’est la première fois depuis quarante ans, que le PCF français n’a aucun député à Strasbourg. On peut même dire que la liste de la France Insoumise a obtenu 6 sièges au parlement européen, faut dire que les négociations entre La France Insoumise et le parti communiste vénissian ne seront pas une partie de plaisir.

Mais on voit bien que l’ennemi public numéro un, c’est Macron, où plutôt celui ou celle qui représentera LREM aux municipales de 2020 à moins que la rumeur qui laisse présager que M Blein, député de la 14ème circonscription, sera étiqueté LREM ou pas.

L’élu communiste, appelle ses amis à un sursaut citoyen, ah cool, les communistes vénissians ont encore des amis, bon faut se rappeler que lors des dernières élections municipales de 2015, MIchèle Picard a été réélu avec un peu moins de 5 000 voix mais avec 60,5 % d’abstention sur un total de 29 374 inscrits, et pour être plus précis voici un rappel des scores :

  • Michèle Picard :42,85% des voix; 35 élus au conseil municipal et 6 à la Métropole.
  • Christophe Girard (divers droite) : 32,24% des voix; 8 élus et 1 à la Métropole.
  • Damien Monchau (FN) : 12,63% des voix; 3 élus.
  • Lotfi Ben Khelifa (PS) : 12,28% des voix; 3 élu

Selon M. Millet, le parti de Macron a le soutien des médias, malgré cela, l’élu communiste ne nous dit pas qui sera le prochain candidat, zut, j’aurai bien aimé savoir si Michèle se représente.

Mais plus je parcours son texte, plus j’ai l’impression qu’il s’adresse à ses amis de la France Insoumise, de EELV, car sans eux je doute que la prochaine tête de liste  communiste dépasse le premier tour des élections municipales de 2020 :

« Alors j’espère que l’été permettra à tous de prendre conscience du besoin d’un rassemblement citoyen pour défendre les acquis de la ville, défendre sa place dans la métropole, et faire émerger en 2020 l’idée qu’une autre métropole est possible. » (Pierre Alain Millet : lettre ouverte à mes amis)

Et là, il nous sort le slogan poussiéreux que l’on nous débite à chaque fois nous laissant croire que Vénissieux est une « ville belle et rebelle, humaine et durable comme le propose notre agenda 21 ». Primo, je doute que la plupart des vénissians soient au courant de cet Agenda 21, et de l’autre j’espère bien que la ville reste rebelle pour enfin changé de majorité et en finir avec une équipe qui ne me semble pas être près du peuple.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.