Place Ennemond-Romand : marché du vendredi

La ville de Vénissieux a pris l’initiative de mettre en place un marché sur la place Ennemond-Romand et plusieurs articles de presse en ont parlé. Mais depuis rien, que devient ce marché, les producteurs sont-ils vraiment présent. Selon l’article de Expressions en date du 30 avril 2018 → Moulin-à-Vent : Le marché des producteurs démarre fort !

Faut rappeler que l’expérience avait déjà été tentée au même emplacement en 2011 et 2013, avec un marché alimentaire, mais ce fut un échec dû à la faible affluence. Mais pour cette fois-ci, Djillanie Ben Mabrouk, adjoint au Développement économique et commercial, une mission avait été donnée à la Chambre d’Agriculture du Rhône afin d’étudier trois emplacements, et la place Ennemond-Romand a été choisie, malgré les précédents échecs.

Pourtant, l’idée n’était pas si mauvaise que çà puisque selon un article du Progrès en date du 09 avril 2018, les élus d’opposition étaient ravis de cette initiative municipale :

La renaissance de ce marché a été saluée par les élus d’opposition qui ont manifesté, lors du dernier conseil municipal, leur souhait que l’initiative s’inscrive dans la durée.

Mais alors qu’en avril 2018, l’article de Expressions, annonçait que les producteurs et habitants étaient ravis de l’arrivée de ce marché qui se tient chaque vendredi en fin d’après-midi voilà que Christophe Girard (divers droite) élu de l’opposition et conseiller métropolitain, fait aujourd’hui un tout autre constat sur la situation de ce marché.

Selon son article posté sur FaceBook, il se demande ce que fait la mairie, car la situation ne semble pas être si parfaite que çà tout en se plaignant de l’absence des élus de la majorité : 

Ce soir, c’était un crève-cœur ! Seulement quatre producteurs présents. Après discussion avec les uns et les autres, il ressort un découragement et une forte déception. « Qu’est-ce que la mairie fait ? ». « Je ne rentre pas dans mes frais… Depuis le jour du lancement nous n’avons plus vu aucun élu…

Mais l’opposant de droite, affirme qu’il a bien averti Michèle Picard, de cette situation lors de son intervention au conseil municipal du 26 juin 2018 demandant en urgence un coup de pouce en termes de publicité.

 

La situation est-elle comme le décrit M. Girard ?, il ne reste plus qu’à Mme Picard (PCF), et à son adjoint Djillannie BenMabrouk de nous donner leur avis sur la situation économique de ce marché du vendredi.

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.