Rixe à Joliot Curie : deux versions différentes

Dans l’édition du Progrès en date du 06 avril 2017, un article relatait un fait divers qui s’est déroulé sur le quartier Joliot Curie à Vénissieux. Selon l’article dont le titre est : Rixe à la cité Joliot-Curie : coup de couteau, passage à tabac et voiture brûlée un différend a eu lieu à propos d’un chien bruyant. L’affaire aurait pu en rester là, mais elle a vité dégénéré, puisqu’un locataire a porté un coup de couteau à un jeune. 

Suite à la remontrance d’un locataire, le propriétaire du berger allemand, très remonté, retourne dans son appartement et revient armé d’une bombe lacrymogène et d’un couteau de cuisine. Mais toujours selon Le Progrès :

les violences ne s’arrêtent pas là. En guise de représailles, des proches de la victime s’en prennent alors à l’auteur du coup de couteau dont l’âge n’a pas été communiqué. Ce dernier parvient à prendre la fuite. Retrouvé et interpellé par la brigade anticriminalité aux urgences de l’hôpital Edouard-Herriot où il a été admis, il est placé en garde à vue, mais ne peut être entendu en raison de son état. Son passage à tabac s’est en effet soldé par 60 jours d’ITT, tandis que sa voiture a été incendiée, dans la soirée, au pied de la tour 52 de la résidence.

Mais une autre version des faits circulent sur le réseau social FaceBook, via la page Association Croc Blanc – Antenne Rhône Alpes qui donnent une toute autre histoire. Selon cette Association, le chien en question aurait subi des maltraitances

Non seulement sur un balcon mais enfermé dans une petite cage sur ce balcon, ne lui permettant ni de se tourner ni de se lever.
Et sans eau à dispo bien sur. Les témoignages nous ont appris que ce pauvre chien pleurait et était tabassé régulièrement. Une petite madame âgée en face voit le type de nouveau tabasser violemment ce chien. Il remarque qu’elle le regarde, l’insulte et descend son pantalon pour lui montrer des parties intimes. Nous appelons le commissariat pour un retrait officiel. Malheureusement, pas d’équipage de disponible à ce moment là et nous sommes dans l’obligation d’attendre.

Des jeunes sont effectivement intervenu dans cette affaire, mais tout est dans la façon de l’écrire, car toujours selon l’association

Des jeunes du quartier se mettent devant elle pour la protéger, et l’un d’entre eux reçoit des coups de couteau. Les forces de l’ordre arrivent en urgence…

Bien sur de nombreux commentaires publiés sur la page FaceBook, attestent de la vérité de la version de l’association. Tout cela mérite bien une explication, et si Le Progrès maintient sa version des faits. Quoiqu’il en soit l’enquête de Police déterminera bien les raisons de ce différents de voisinage.

Lire la suite sur la page FaceBook  Association Croc Blanc – Antenne Rhône Alpes

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.